Histoire

Séminaire national sur "la résistance populaire dans le Sahara oriental 1850-1875": Un exemple du ciment de l’unité nationale

Publié par DK News le 01-05-2015, 18h01 | 37
|

La résistance populaire en Algérie a constitué un exemple fort du ciment de l’unité nationale contre le colonialisme, ont indiqué des participants à un séminaire national sur "la résistance populaire dans le Sahara oriental 1850-1875", organisé mercredi à l’université Amar Thelidji de Laghouat.

Le Dr Ali Ghenabziya de l’université d’El Oued a indiqué que les véritables valeurs d’unité nationale se sont cristallisées lors des soulèvements populaires contre l’occupant français, à l’exemple de la bataille de Mégarine (novembre 1854) à laquelle ont pris part des moudjahidine des régions de Laghouat, Touggourt, Ouargla et d'El-Oued.

Le conférencier a également fait état de fréquents déplacements alors de chefs de la résistance d’une région à une autre du pays, pour prêter main forte à leurs concitoyens, comme ce fut le cas du déplacement du Moudjahid Bennacer Benchohra de Laghouat vers Ouargla, et le retrait, en compagnie des chefs d’autres régions du Sahara, aux frontières avec la Tunisie, dans le cadre d’une position unifiée.

L’universitaire Aissa Bougrine de l’université de Laghouat a relevé que l’unification des trois commandements de Cherif Bouchoucha, Bennacer Benchohra et Cherif Mohamed Benabdallah, est un exemple marquant de l’unité nationale durant les résistances populaires pour le recouvrement de la souveraineté nationale.

Selon cet intervenant, "l’histoire des résistances dans cette région n’a pas, toutefois, suscité tout l’intérêt voulu, en matière d’études historiques, bien qu’elles furent d’une grande importance dans cette région du pays". Le président de l’Union des historiens algériens, Benyoucef Tlemçani, a évoqué, pour sa part, les débuts des mouvements de résistance populaire face, et sur différentes périodes, aux tentatives d’invasion du colonialisme français à travers le territoire algérien, dont le Sahara.

Le programme de cette rencontre comporte l’examen en ateliers d’autres thèmes liés aux "convoitises de l’occupant français au Sahara algérien", "la contribution des chefs de résistance et des populations du Sahara à d’autres résistances populaires" et "les épopées de Bennacer Benchohra et Cherif Bouchoucha". Initiée par la faculté des sciences humaines et sociales de l’université de Laghouat, cette rencontre de deux jours se déroule avec la participation d’historiens et chercheurs issus de différentes institutions universitaires et centres de recherches en histoire.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.