Sports

Cyclisme - Grand Prix International de la Ville d'Alger :70 coureurs au départ de l'édition 2024, prévue sur 82,5 km

Publié par DK NEWS le 25-05-2024, 16h40 | 8
|

Le Grand Prix International de la Ville d'Alger 2024 a débuté vendredi après-midi, sur un circuit fermé de 1,65 km, en plein centre de la capitale, et que le 70 coureurs engagés devront parcourir 50 fois, pour une distance globale de 82,5 km.   

Après la présentation des 15 équipes engagées, le premier coup de pédale a été donné sous une température relativement élevée, en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Abderrahmane Hammad, et du président de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC), Kheireddine Barbari.

Une programmation loin d'être fortuite, car les organisateurs ont tenu à ce que ce Grand Prix International de la Ville d'Alger intervienne en dernier, pour clôturer le Tour d'Algérie Cycliste (TAC-2024), qui s'était déroulé en dix étapes, du 11 au 24 mai.

Contrairement à leurs homologues du TAC-2024, les trois premiers au classement final de ce Grand Prix International de la Ville d'Alger n'auront pas droit à des maillots, mais plutôt à des récompenses financières. En effet,le vainqueur empochera un chèque de 970 euros, alors que le deuxième et le troisième auront respectivement droit à 484 euros et 243 euros.

"D'après moi, Hamza Yacine, de l'équipe Madar Pro-Team, est favori pour remporter Grand Prix International de la Ville d'Alger, car de tous les cyclistes engagés, c'est lui le meilleur sprinter. Il l'a d'ailleurs prouvé pendant le TAC-2024, en remportant quatre étapes sur dix" a indiqué à l'APS l'entraîneur du club cycliste de Dély Brahim, Hamza Hakim. "En ce qui concerne notre équipe, elle fera tout ce qui est en son possible pour décrocher un podium. Certes, nous ne possédons pas un bon sprinter, capable de rivaliser avec les autres concurrents, mais nous espérons nous imposer tactiquement. Notre stratégie consiste à faire partie du peloton de tête et de résister, en espérant terminer la course parmi les premiers" a-t-il ajouté.

 Hamza Hakim a dressé un bilan positif de la participation de son équipe au TAC-2024, en se réjouissant particulièrement du fait que "pour la première fois de son histoire, le Club de Dély Brahim a endossé la maillot jaune de leader pendant trois étapes, grâce au jeune Ayoub Sahiri. A partir de là, notre participation ne peut qu'être satisfaisante surtout si on tient compte de la jeunesse de notre effectif, puisque chez nous, la moyenne d'âge ne dépasse pas les 22 ans" a-t-il encore tenu à souligner.

A noter que pour ce Grand Prix International de la Ville d'Alger, l'équipe Madar Pro-Team a changé trois cyclistes sur quatre, par rapport au TAC-2024, ne gardant que le sprinter, Hamza Yacine.

Ces trois coureurs, dont le vainqueur du TAC-2024, Nassim Saïdi, ont été laissés au repos en prévision d'autres importantes échéances à venir.  

                              Hamza Amari (Madar Pro-Team) remporte l'édition 2024 

Le cycliste algérien, Hamza Amari, sociétaire de l'équipe Madar Pro-Team, a remporté l'édition 2024 du Grand Prix International de la Ville d'Alger, disputée vendredi après-midi, sur une distance de 82,5 km, en présence de 70 coureurs, représentant 15 équipes.

 Le deuxième place de cette course, dédiée au défunt journaliste "Djamel Boubercha", a été prise par le Malaisien, Ayoub Moutakel, de l'équipe Terengganu Cycling Team, ayant réussi le même chrono que Hamza Amari, alors qu'un autre algérien, Ayoub Ferkous, de l'équipe Union El Kantara a pris la troisième place, avec un chrono de 1h 58 min 02 sec.  La course s'est déroulée prés du siège de la Wilaya d'Alger, sur un circuit fermé de 1,65 km, que les 70 coureurs engagés ont parcouru 50 fois, pour une distance totale de 82,5 km.

 Le vainqueur de cette édition 2024 du Grand Prix International de la Ville d'Alger empochera un chèque de 970 euros, alors que le deuxième et le troisième toucheront respectivement 484 euros et 243 euros.

 Les organisateurs ont décidé de dédier cette compétition au défunt Djamel Boukercha en guise de reconnaissance pour son engagement à développer la "petite reine", particulièrement le Tour d'Algérie, auquel il était resté fidèle pendant de longues années.

 La compétition a été précédée du Grand Prix de la Ville d'Oran et le Grand Prix de la Ville d'Annaba, et surtout par le Tour d'Algérie Cycliste (TAC-2024), remporté par Nassim Saïdi, de la Madar Pro-Team.

 C'est ce même Nassim Saïdi qui avait remporté le Grand Prix d'Oran, le 11 mai courant, avec un chrono de 2h42:37", alors que le Grand Prix international de la Ville d'Annaba, disputé mercredi dernier, a été remporté par L'Erythréen, Michael Melkias, en 1h52:21".  

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.