Actualité

Activités des partis politiques : Présidentielle du 7 septembre: le mouvement El Bina plébiscite le Président de la république Abdelmadjid Tebboune pour un nouveau mandat

Publié par DK NEWS le 25-05-2024, 16h01 | 5
|

Le président du Mouvement El-Bina, Abdelkader Bengrina a annoncé que le conseil consultatif national du parti, réuni vendredi à Alger, en session extraordinaire, a décidé à l'unanimité, de plébisciter la candidature du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. , à l'élection présidentielle prévue le 7 septembre prochain, pour un nouveau mandat afin de "parachever le projet d'édification de l'Algérie nouvelle".

Dans son allocution au terme des travaux de la session du conseil consultatif, M. Bengrina a indiqué que « le conseil a décidé, après un examen approfondi de toutes les consultations menées avec les partis politiques, les acteurs de la société civile, les syndicats et les élites nationales, de plébisciter à l'unanimité la candidature du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à la prochaine élection présidentielle, pour un nouveau mandat".

M. Bengrina a souligné, à ce propos, que cette décision procède de l'engagement du mouvement à "garantir la préservation des constantes nationales" et à poursuivre le "projet d'édification de l'Algérie nouvelle et de ses institutions dans le cadre de la Constitution et des lois de la République", outre le "renforcement du front interne et la consolidation de l'unité nationale face aux différentes défis internes et externes". 

                         Election présidentielle : le MSP propose la candidature de son président Abdelaali Hassani Cherif  

Le Conseil national de la Choura du Mouvement de la société pour la paix (MSP) a proposé, samedi, la candidature du président du parti, Abdelaali Hassani Cherif, à l'élection présidentielle du 7 septembre prochain.

"Le Conseil national de la Choura du Mouvement de la société pour la paix, tenu les 24 et 25 mai au Palais des expositions sur l'élection présidentielle du 7 septembre 2024, a décidé à la majorité de la participation du Mouvement à cette élection en proposant la candidature de son président, Abdelaali Hassani Cherif, à cette échéance", lit-on dans un communiqué du Conseil de la Choura.  

                                       Quatre partis forment une alliance politique pour réaliser un consensus national 

Le parti du Front de libération nationale (FLN), le Rassemblement national démocratique (RND), le Mouvement El Bina et le Front El Moustakbal ont annoncé, jeudi à Alger, la formation d'une alliance politique pour réaliser un consensus national et édifier une Algérie forte.

Lors d'une rencontre de concertation ayant regroupé les chefs des quatre partis, Abdelkrim Benmbarek, Mustapha Yahi, Abdelkader Bengrina et Fateh Boutbig, au siège du parti du FLN, M. Benmbarek a indiqué que cette rencontre "scelle une alliance politique entre des formations partageant des dénominateurs communs et des objectifs clairs visant à réaliser un consensus national pour protéger les intérêts du peuple et appuyer toutes les démarches participant de l'édification d'une Algérie forte".

Relevant que son parti "œuvre à nouer des liens avec les autres partis présents sur l'échiquier politique, notamment au niveau des deux chambres du Parlement et des Assemblée locales de wilaya et communales, à partir de son programme inspiré des principes du 1er Novembre pour la construction d'un Etat démocratique populaire et social dans le cadre des principes islamiques", M. Benmbarek a appelé de ses vœux "la contribution de tous les partis à la construction d'une Algérie forte reposant sur le respect des constantes, des valeurs et de la glorieuse histoire de la nation".

Le Secrétaire général du parti du FLN a affirmé que les quatre partis de l'alliance aspiraient à "conforter le front intérieur du pays dans une conjoncture internationale et régionale de crise et face à l'instabilité qui l'entoure de toutes parts et aux velléités de certaines parties qui veulent faire taire la voix retentissante de l'Algérie dans les fora internationaux, notamment au Conseil de sécurité et à l'Assemblée générale des Nations Unies, en faveur des opprimés et des peuples encore sous le joug colonial, en Palestine et au Sahara occidental".

Et d'ajouter que cette alliance "n'est pas conjoncturelle liée à l'échéance présidentielle, mais a vocation à s'étendre au-delà pour prendre des positions dans les domaines politique, juridique et socioéconomique".

De même, elle "ne vise à exclure aucune partie, mais se veut complémentaire des autres composantes politiques et sociales qui contribuent à la construction d'une Algérie nouvelle", a-t-il poursuivi.

Il a, par là même, assuré que ces partis s'emploieront à faire de cette alliance "une base solide pour proposer des initiatives et soumettre des propositions à même de contribuer au développement socioéconomique et intensifier les contacts lors de la prochaine étape en vue de bien préparer l'échéance du 7 septembre prochain".

 Les partis de l'alliance "prévoient d'élaborer une charte d'éthique axée sur la moralisation de l'action politique dans le cadre d'une démarche commune visant à bâtir un Etat de droit", a-t-il ajouté.

Cette rencontre d'évaluation et de coordination a été marquée par l'annonce de l'installation d'une commission conjointe entre les partis concernés pour soutenir l'action gouvernementale, débattre de toutes les questions liées à cette alliance et choisir un slogan.

Concernant la participation à la Présidentielle du 7 septembre prochain, le Secrétaire général du RND, Mustapha Yahi, a affirmé, dans une déclaration à la presse, que l'alliance "proposera un candidat consensuel remplissant les conditions requises, notamment la capacité à préserver les acquis réalisés depuis 2019 et à poursuivre les réformes pour atteindre les objectifs fixés", soutenant que l'Algérie "a besoin de partis politiques forts". 

                                       Le Front El Moustakbal prêt pour la prochaine élection présidentielle (Boutbig) 

Le président du parti Front El Moustakbal, Fateh Boutbig, a affirmé, jeudi à Blida, que sa formation politique était prête à participer à la prochaine élection présidentielle, prévue le 7 septembre.

Lors d'un meeting populaire animé, jeudi soir au Centre culturel Ouled Yaich (Blida), M. Boutbig a fait savoir que son parti était "prêt à participer à la prochaine élection présidentielle et à adhérer à l'action politique", soulignant que le Front El Moustakbal est soucieux de "diffuser la conscience politique et sociale et de renforcer le front intérieur du pays".

"Un front intérieur fort et solide est à même de nous permettre d'être au diapason des réformes opérées en Algérie", a-t-il précisé, se disant optimiste quant aux réalisations accomplies sur le terrain.

Dans son allocution prononcée à cette occasion, le président du parti a mis en avant la dynamique économique "inédite" que connait l'Algérie dans les différents domaines, dont l'agriculture, la santé, le bâtiment et autres", rappelant que cette dynamique "a suscité la haine de certains pays qui n'ont eu de cesse de remettre en cause la véritable situation de l'Algérie aujourd'hui".

Se félicitant de la décision souveraine prise par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, d'éviter tout recours à l'endettement extérieur et des mesures prises par le Gouvernement à l'effet de mettre fin à l'importation anarchique, M. Boutbig a salué les positions de l'Algérie en faveur des causes justes dans le monde, notamment la cause palestinienne.

Le président du Front El Moustakbal a appelé, à cette occasion, à préserver ces acquis réalisés par le travail, par fidélité aux sacrifices et au serment des Chouhada, tout en faisant face aux défis actuels auxquels est confrontée l'Algérie.

M. Boutbig a appelé à "un sursaut novembre" lors de la prochaine présidentielle, et ce en parachèvement du processus d'édification du pays, saluant les efforts des éléments de l'Armée nationale populaire (ANP) stationnés aux frontières pour la protection de notre intégrité territoriale contre les différents dangers.  

                              L'ANR appelle à la conjugaison des efforts pour assurer le succès de la prochaine Présidentielle 

Le Secrétaire général de l'Alliance nationale Républicaine (ANR), Belkacem Sahli a appelé, jeudi à Alger, à la conjugaison des efforts de tous pour contribuer au succès de l'élection présidentielle prévue le 7 septembre et à la consolidation des institutions de l 'État. Lors d'une conférence de presse organisée au siège de son parti pour présenter les conclusions de la dernière rencontre du président de la République, avec les chefs des partis politiques représentés aux Assemblées élues, M. Sahli a souligné l'importance de "conjuguer les efforts en vue de consolider les institutions de l'Etat, renforcer la cohésion sociale, et contribuer au succès de la prochaine élection présidentielle". A cet égard, M. Sahli a appelé les citoyens à "participer massivement à la prochaine échéance et à prendre conscience de son importance pour la préservation de la position géopolitique de l'Algérie". A cette occasion, il s'est félicité de l'initiative du président de la République, de se concerter avec les partis politiques, soulignant que la rencontre avait permis d'évoquer les différentes questions nationales, internationales, outre les défis auxquels l'Algérie est confrontée. est confronté.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.