Monde

PALESTINE : La CIJ ordonne à l'entité sioniste de stopper "immédiatement" son agression à Rafah

Publié par DK NEWS le 25-05-2024, 15h19 | 6
|

La Cour internationale de justice (CIJ) a ordonné vendredi à l'entité sioniste de stopper "immédiatement" son agression contre Rafah, dans le sud de la bande de Ghaza, et de maintenir le passage de Rafah ouvert pour permettre un accès "sans restriction" à l'aide humanitaire.

L'entité sioniste doit "arrêter immédiatement son offensive militaire, et toute autre action menée dans le gouvernorat de Rafah, qui serait susceptible d'infliger aux Palestiniens de Ghaza des conditions d'existence capables d'entraîner leur destruction physique ou partielle", a déclaré la plus haute juridiction de l'ONU, qui siège à La Haye.

La cour a aussi ordonné à l'entité sioniste de maintenir le passage de Rafah ouvert pour permettre un accès "sans restriction" à l'aide humanitaire, et appelé à la libération immédiate des otages à Ghaza.

Les ordonnances de la CIJ, qui tranche les différends entre Etats, sont juridiquement contraignantes mais elle n'a aucun moyen de les faire respecter.

La décision de la CIJ intervient quelques jours après une demande du procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, d'émettre des mandats d'arrêt contre des responsables sionistes pour des crimes dans la bande de Ghaza.

L'Afrique du Sud a porté l'affaire devant la CIJ en décembre, affirmant que l'agression sioniste à Ghaza violait la Convention des Nations unies sur le génocide de 1948.

La cour a ordonné en janvier à l'occupant sioniste de faire tout ce qui est en son pouvoir pour prévenir tout acte de génocide et permettre l'entrée de l'aide humanitaire dans la bande de Ghaza.

Mais Pretoria s'est de nouveau tournée à plusieurs reprises vers la CIJ, arguant que la situation humanitaire désastreuse à Ghaza obligeait la cour à prendre de nouvelles mesures d'urgence.

 

  Une  rapporteuse de l'ONU appelle à rompre les relations diplomatiques avec l'entité sioniste

 

La Rapporteuse spéciale de l'ONU sur les territoires palestiniens occupés Francesca Albanese, a appelé samedi la communauté internationale à imposer des sanctions à l'entité sioniste et à suspendre les relations diplomatiques avec elle, jusqu'à ce qu'elle "se conforme à la décision de la Cour internationale de Justice (CJI)".

La CJI a ordonné vendredi à l'entité sioniste de stopper "immédiatement" son agression contre Rafah, dans le sud de la bande de Ghaza, et de maintenir le passage de Rafah ouvert pour permettre un accès "sans restriction" à l'aide humanitaire.

"Alors que la CJI a ordonne à (l'entité sioniste) de mettre fin à son offensive à Rafah, (cette dernière) intensifie ses attaque contre cette ville", a écrit Mme Albanese dans un message posté sur X, relevant que les nouvelles qu'elle reçois des gens qui y sont piégés sont "terrifiantes".

"Soyez-en sûr: l'Entité sioniste n'arrêtera pas cette folie tant que nous n'y mettons pas fin. Les Etats membres doivent imposer des sanctions, un embargo sur les armes et suspendre les relations diplomatiques et politiques avec (l'entité sioniste) jusqu'à ce qu'elle cesse son assaut", a-t-elle ajouté.

Depuis le 7 octobre 2023, l'entité sioniste mène une agression génocidaire contre la bande de Ghaza qui a fait des dizaines de milliers de victimes civiles, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d'une catastrophe humanitaire sans précédent et d'une destruction massive des infrastructures.

L'entité sioniste a également imposé un blocus contre la bande de Ghaza, laissant sa population, en particulier les habitants du nord de l'enclave palestinienne, au bord de la famine.

L'agression sioniste a provoqué le déplacement interne de 85% de la population de Ghaza, en raison de graves pénuries de nourriture, d’eau potable et de médicaments, tandis que 60% des infrastructures de l'enclave ont été endommagées ou détruites, selon l'ONU.

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande de Ghaza s'est alourdi vendredi à 35.857 martyrs et 80.293 blessés, depuis le 7 octobre dernier, ont indiqué les autorités palestiniennes de la Santé.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.