Régions

Hydraulique : Le projet de transfert d’eau depuis les barrages d’El Tarf assurera la sécurité hydrique dans les wilayas de Tébessa et de Souk Ahras (ministre)

Publié par le 19-04-2024, 15h18 | 16
|

Le projet portant transferts d’eau depuis les barrages de la wilaya d’El Tarf permettra d’assurer la sécurité hydrique dans les wilayas de Tébessa et de Souk Ahras, et fournira un volume suffisant pour l’activité du projet de phosphate intégré, a déclaré, jeudi à Tébessa, le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal.

S’exprimant devant les médias, en marge du lancement du projet d’amélioration de l’approvisionnement en eau potable (AEP) de la commune de Cheria (96.000 habitants), M. Derbal a précisé que le projet de transfert de l’eau des barrages de la Meksa, de Bougous et de Boukhroufa, situés dans la wilaya d’El Tarf, vers le barrage d’Ouldjet Mellègue (Tébessa), "soutiendra l’AEP des communes des wilayas de Tébessa et de Souk Ahras, en leur fournissant un volume suffisant, en plus de répondre aux besoins du projet de phosphate intégré de phosphate".

Lors de son inspection du barrage d’Ouldjet Mellègue, situé à hauteur des limites administratives des wilayas de Tébessa et de Souk Ahras, et dont le taux de remplissage avoisine les 91 % (142 millions de m3 emmagasinés), le ministre, accompagné des autorités locales des deux wilayas, s’est enquis de l’étude de ce projet structurant qui vise à transférer un volume important d’eau des barrages de la wilaya d’El Tarf vers le barrage d’Ouldjet Mellègue aussitôt après l’achèvement de la pose de conduites sur un linéaire de 143 km, et la réception des réservoirs et des stations de pompage.

M. Derbal a souligné qu’en attendant la réalisation de ce "grand projet", ses services ont pris une série de mesures urgentes pour débarrasser la wilaya de Tébessa des "insuffisances majeures" qui pénalisent les citoyens en matière d’AEP.

Le ministre a également présidé, au second jour de cette visite de travail entamée la veille au soir, l’inauguration d’une station d’épuration des eaux usées dans la zone d’El Meridj, d’une capacité de 30 litres par seconde, au profit de la commune d’Ouenza, qui compte plus de 67. 000 habitants.

Il a annoncé, dans la foulée, d’autres opérations de soutien à l’AEP de cette commune, au premier rang desquelles un accord pour l’augmentation de la capacité de stockage de la station inaugurée, et pour la réalisation d’une station d’épuration des eaux usées dans cette même commune.

Le ministre de l’Hydraulique avait entamé sa visite dans la wilaya, mercredi soir, en inspectant la station d’épuration des eaux usées d’Ain Zerrouk, située à 9 km du chef-lieu de wilaya, d’une capacité de traitement de 48.000 m3/jour, opérationnelle depuis quelques mois pour alimenter en eaux recyclées le projet de périmètre irrigué de 3.000 hectares partagé par les communes de Tébessa, de Hammamet et de Boulhaf Dir.

La veille (mercredi), M. Derbal avait présidé une séance de travail qui a regroupé, au siège de la wilaya, des cadres du secteur de l’hydraulique, des professionnels du secteur agricole et des acteurs de la société civile.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.