Actualité

Conférence africaine des start-up à Alger : Tenue d'un Sommet ministériel avec la participation de 34 pays africains

Publié par le 06-12-2023, 17h45 | 7
|

Le Sommet des ministres africains chargés des start-up s'est tenu, mardi après-midi à Alger, avec la participation de 34 pays, en vue d'examiner les moyens de développer ce secteur en Afrique.
Ce sommet, organisé dans le cadre de la 2e édition de la Conférence africaine des start-up, qui se tient du 5 au 7 décembre au Centre international de conférences Abdelatif-Rahal, vise à renforcer la coopération africaine dans le domaine des start-up et de l'innovation en Afrique pour en faire une "priorité" dans le continent, selon les organisateurs. Les participants ont débattu de l'élaboration d'une stratégie africaine unifiée pour réduire la fuite des cerveaux et faciliter la mobilité des startuppeurs entre les différents pays africains, en sus du projet présenté par l'Algérie pour traiter ce phénomène. Il a également été question de la création d'une institution englobant les fonds africains des start-up pour le financement de ces entreprises en Afrique sans recourir aux investisseurs étrangers. 
Le Sommet a aussi été l'occasion pour les participants d e saluer les réalisations accomplies depuis la précédente session, tenue à Alger en 2022, notamment la mise en place du secrétariat permanent de la Conférence africaine des start-up, ainsi que les efforts consentis par l'Algérie dans ce domaine, sous la direction du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.  Organisée par le ministère de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, sous le haut patronage du président de la République, la Conférence africaine des start-up vise à permettre aux décideurs africains de s'enquérir de tout ce qui se passe dans les autres pays du continent dans ce secteur, d'échanger les expériences et de signer des accords de coopération.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.