Actualité

Exploitations agricoles au sud : Plusieurs facilitations pour assurer l'électricité et l'eau afin de développer les cultures stratégiques

Publié par le 05-12-2023, 18h13 | 9
|

 Le Gouvernement a accordé ces dernières années de nombreuses facilitations pour le raccordement des exploitations agricoles, notamment au sud, au réseau d'électricité et à fournir l'eau d'irrigation, afin de développer les cultures stratégiques et réaliser la sécurité alimentaire, a-t-on affirmé, lundi à Adrar, lors d'une rencontre nationale sur l'investissement agricole dans les wilayas du sud.
Intervenant lors de cette rencontre, organisée par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural en collaboration avec la wilaya d'Adrar, sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a affirmé que l'électrification des exploitations agricoles était une des priorités du Gouvernement.
Cela passe, explique M. Arkab, par les nombreuses facilitations accordées par le biais de Sonelgaz pour accélérer les opérations de raccordement à travers l'élaboration gratuite des études, le lancement des travaux de raccordement directement après l'approbation des services agricoles, ainsi que le paiement des coûts de raccordement en plusieurs tranches sur des années. Le ministre a fait savoir que le dernier bilan fait état du raccordement de 42.000 exploitations agricoles, relevant que le travail se poursuivra pour raccorder le reste des exploitations, notamment au sud. S'agissant de l'approvisionnement du marché national en engrais, le ministre a relevé que Sonatrach avait couvert l'année en cours la grande partie de la demande par la production nationale, laquelle a soutenu le marché national avec plus de 320.000 tonnes d'urée et de tous types d'engrais azotiques, à travers la signature de plus de 120 contrats pour approvisionner les opérateurs privés par la société Asmidal.  
M. Arkab a fait savoir que Sonatrach contribuait au programme de développement agricole lancé par l'Etat, notamment dans le sud, via sa filiale Agroalimentaire activité "AAA" spécialisée dans le secteur agroalimentaire, à travers le développement de partenariats stratégiques dans le domaine de l'agroalimentaire, industriels et technologiques, ainsi que la contribution à la création d'opportunités d'investissement au niveau des chaînes de valeur dans le domaine agricole.
La société "AAA" œuvre à créer un pôle agricole spécialisé dans un périmètre agricole à Gassi Touil dans la wilaya d'Ouargla.
Il s'agit d'un projet de production de blé dur destiné à la production de semences sur une superficie de 160 hectares, a expliqué M. Arkab, relevant que ce projet s'inscrit dans le cadre d'un phase initial d'un plan d'action qui repose sur un pôle agricole de production de semences de blé, et le suivi de l'évolution des nouvelles variétés tout en veillant à partager les expériences et les connaissances dans ce domaine. Pour sa part, le ministre de l'Hydraulique, Taha Derbal, a souligné que son secteur œuvrait à renforcer les capacités de mobilisation des ressources en eau conventionnelles et non conventionnelles pour garantir la disponibilité de l'eau dans différentes régions du pays.
Concernant le forage des puits, il a fait savoir que le secteur avait apporté plusieurs facilitations pour obtenir des autorisations de forage à la faveur de la création d'un guichet unique au niveau des directions de wilaya de l'hydraulique, ainsi que les instructions conjointes des ministères de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, le ministère de l'Agriculture et du Développement rural et le ministère de l'Hydraulique en vue d'examiner les demandes d'autorisation de forage de puits dans un délai de 30 jours, faisant état de 3.300 autorisations accor dées dans la wilaya d'Adrar depuis l'année 2020. 
Le ministre a souligné que son département ministériel accompagnera l'Office de développement de l'agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS) en identifiant les terres agricoles à créer et en développant un système permettant une exploitation optimale des eaux souterraines, dans le but d'assurer la disponibilité des produits agricoles et d'exporter le surplus. Pour sa part, le Secrétaire général de l'Union nationale des paysans algériens (UNPA), Abdellatif Dilmi, a salué l'intérêt particulier accordé par les hautes autorités au secteur agricole, soulignant l'importance d'identifier les difficultés auxquelles font face les investisseurs dans le secteur agricole au sud. Dans le même contexte, le Bureau national des études de développement rural (BNEDER) a présenté un exposé sur la stratégie du secteur agricole pour développer la production agricole dans les régions du sud, ainsi que les ressources dont regorgent ces régions, tandis que la Direction de l’Organisation et de la planification foncières au ministère de l’Agriculture a fait une présentation sur la promotion de l'investissement agricole à travers la mise en valeur des terres dans les wilayas du sud.
Au cours de cette rencontre organisée sous le thème " l'agriculture dans  le sud, un atout majeur pour la sécurité alimentaire " des exemples d'expériences réussies en matière d'investissement dans les cultures stratégiques au Sud, ont été présentés par des investisseurs publics et privés.
La rencontre s'est déroulée en présence du ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, du ministre de l'Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, des walis des wilayas du sud, des organisations patronales, des agriculteurs et des professionnels. 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.