Santé

Oran : Mise en exergue de l’intérêt de l’Etat pour la prise en charge de la santé psychique et mentale de l’enfant (rencontre)

Publié par le 02-12-2023, 17h39 | 6
|

Les participants à un workshop sur la santé psychique et mentale de l’enfant, organisé jeudi à l’université d’Oran 2 "Mohamed Benahmed", ont mis en exergue l’intérêt accordé par l’Etat à cet aspect de la santé de l’enfant. Dr Asmae Hariz, chef d’équipe "enfant et droit social" au laboratoire de la recherche sur les droits de l’enfant à la faculté de droit et sciences politiques de l’université, a abordé les différentes lois de la santé promulguée par l’Algérie pour la prévention et la protection des enfants contre les maladies psychiques et mentales et leur prise en charge au niveau des établissements sanitaires.
De son côté, Dr Fatiha Zaanoun de l'Université d'Oran 2 a affirmé que "l'intérêt pour la santé de l'enfant en Algérie repose sur l’intérêt de l'Etat à investir dans l'enfant dans tous les aspects de la vie en vue de le préparer pour devenir un bon citoyen en bonne santé, en adéquation avec les évolutions internationaux dans le domaine de santé".
Pour sa part, le psychologue Khaithri Ilies Abdelhak de la direction de la santé et de la population de la wilaya d'Oran a souligné l'intérêt que le ministère porte au dossier de la prise en charge de l’enfant en matière de santé psychique et mentale en mettant en place des mécanismes et des structures à cet effet au niveau des établissements sanitaires.
Il a fait part, dans ce sens, de la création d’une cellule spécialisée dernièrement au niveau de la direction du secteur qui s’occupe du suivi des enfants scolarisés qui présentent des cas psychiques ou mentaux et les orienter vers les services compétents, pendant que des équipes de protection sanitaire générale, scolaire et universitaire mènent des campagnes de sensibilisation sur l’importance de la prévention de ces maladies.
Il a également salué l’installation dernièrement d’un réseau mixte des secteurs de la santé, de l’action sociale et de la solidarité et de l’éducation pour la prise en charge de la santé psychique et mentale chez l’enfant, ainsi que le recrutement de 50 psychologues au niveau de la wilaya d’Oran pour le suivi à différents niveaux. La spécialiste en maladies psychiques et mentales de l’établissement hospitalier spécialisé de Sidi Chahmi d’Oran, Kara Hind a énuméré les effets matériels sur la santé du cerveau, la santé de l’enfant suite à la violence et au mauvais traitement dont les séquelles ne peuvent pas être découverts qu’à un âge avancé.
De nombreux enseignants et chercheurs des universités de Mostaganem, de Relizane et d’Oran ont animé des communications abordant les aspects juridiques, législatifs et pratiques de la prise en charge de la santé psychique et mentale chez l’enfant en Algérie.
La directrice du laboratoire de recherche sur les droits de l'enfant de la faculté de droit et des sciences politiques a indiqué que le choix de ce thème pour le premier atelier de l'année académique 2023-2024 a été sur la base de l'importance primordiale de la santé psychique et mentale. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.