Société

Immigration : Les Etats-Unis se préparent à une hausse de l'immigration après la levée de restrictions liées au Covid

Publié par DK NEWS le 27-04-2022, 15h32 | 123
|

Le gouvernement américain est prêt à gérer un potentiel afflux migratoire le mois prochain après la levée de restrictions qui permettaient depuis deux ans l'expulsion immédiate des migrants arrêtés à la frontière, ont assuré mardi des responsables.

L'administration de Joe Biden mettra en place une "stratégie globale" pour faire face à une hausse d'arrivées de demandeurs d'asile et de réfugiés après la fin de ce dispositif dit "Title 42", prévue le 23 mai, ont précisé ces sources.

Les migrants pourront alors demander un titre de séjour à titre humanitaire, une décision qui, selon ses critiques, pourrait surcharger les autorités frontalières et permettre à des centaines de milliers de migrants de rester sur le sol américain pendant l'examen de leurs demandes.

Ceux qui n'auront pas de raison d'être admis aux Etats-Unis, surtout s'ils tentent la traversée de la frontière à de multiples reprises, pourront faire l'objet de poursuites, nuancent les responsables de l'exécutif.

"Pour le dire simplement, lorsque le +Title 42+ sera levé, l'asile et les autres vo ies migratoires légales resteront ouverts à ceux qui cherchant protection, et ceux qui ne répondent pas aux critères seront renvoyés avec célérité", a résumé un haut responsable sous condition d'anonymat.

L'administration Biden, consciente de l'intention d'un juge de Louisiane de suspendre la levée du "Title 42", mis en place par l'ex-président républicain Donald Trump, a indiqué qu'elle se conformerait à cette décision judiciaire lorsqu'elle sera officialisée.

Mais une telle ordonnance du juge "ne serait pas logique" car elle "nous empêcherait de nous préparer convenablement à la mise en oeuvre systématique du droit migratoire" lorsque la situation sanitaire ne justifiera plus l'usage de ces restrictions liées au Covid.

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) ont en effet affirmé que ces mesures n'étaient "plus nécessaires" en raison de "la plus grande disponibilité des outils de lutte contre le Covid-19". Les flux migratoires, en forte baisse au début de la pandémie, avaient recommencé à augmenter avant l'entrée en fonction de Joe Biden, il y a plus d'un an, mais ont clairement bondi ensuite.

La plupart des migrants arrivent d'Amérique centrale et latine, mais certains viennent d'aussi loin que d'Asie du Sud, et récemment d'Ukraine.

Les responsables du gouvernement a méricain ont dit accroître la coopération avec les Etats d'Amérique centrale afin de ralentir le flux migratoire, renvoyer les migrants vers leurs pays et élargir la lutte contre les groupes de passeurs. Mais ils ont reconnu que la présence de grands camps de migrants du côté mexicain de la frontière méridionale pourrait conduire à une rapide hausse des arrivées lors d'une éventuelle levée du "Title 42".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.