Actualité

Education nationale : "Faible" taux de suivi de la grève du Cnapeste à Alger

Publié par Dknews le 17-11-2021, 19h18 | 10
|

La grève à laquelle a appelé mardi le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l'Education (CNAPESTE) portant sur des revendications socio-professionnelles, a été "faiblement" suivie.

Se rendant dans nombre d'établissements des trois paliers de l'Education, l'APS a constaté que les cours se déroulaient normalement, avec une manifestation timide des mouvements de protestation, à l'instar du lycée des "Frères Hamia" à Kouba où les enseignants ont répondu à l'appel de la grève de deux jours, débutée mardi, tandis que les contractuels exercent ordinairement leur activité.

Par ailleurs, les cours ont été dispensés dans des conditions calmes dans plusieurs établissements, à l'image des écoles primaires "Les Sources" à Bir Mourad Raïs, "Djebel Dira" à Hussein Dey et "Mohamed Salah Ould Aoudia" à Ben Aknoun. Au sein de plusieurs collèges et lycées, les enseignants n'ont pas adhéré à la grève, à l'instar des CEM "L'Emir Khaled" à Kouba et "Oussama Ibn Zaïd" à Bach Djarrah, et encore moins au lycée Saâd Dahleb à Kouba.

Le 18 octobre dernier, le Cnapeste a appelé à une grève hebdoma daire de deux jours, à compter du 2 novembre. La grève observée les 2 et 3 novembre en cours a connu un taux de suivi "mitigé" dans les établissements de cycle secondaire alors que dans les établissements des cycles primaire et moyen, l'appel à la grève a été "faiblement" suivi.

Le Cnapeste revendique notamment le recul du pouvoir d'achat et la gravité de la situation sociale actuelle", soulignant la nécessité de revaloriser les salaires des enseignants.

Il soulève également des revendications socioprofessionnelles liées notamment au logement, à la retraite, aux œuvres sociales, à la médecine du travail, la révision de la prime de zone et la garantie des libertés syndicales.

Dans un appel téléphonique avec le chargé de communication du Conseil, ce dernier a indiqué que la grève a été "considérablement" suivie à l'échelle nationale notamment dans le cycle secondaire, et que le Cnapest était "déterminé" à poursuivre son mouvement de protestation jusqu'à la réalisation des revendications.

Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed a entamé le 26 octobre dernier des rencontres bilatérales avec les syndicats agrées du secteur dont le Cnapeste, et procédé à l'examen des propositions émanant des partenaires sociaux, en prévision de l'élaboration d'un projet de "statut garantissant la stabilité du secteur et répondant aux attentes des travailleurs".

Ces rencontres sont intervenues après l'installation de la commission technique chargée du dossier du statut des fonctionnaires du secteur de l'Education nationale conformément aux orientations du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, appelant à une étroite coordination avec les partenaires sociaux et la prise en charge de leurs préoccupations".

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.