Economie

Cargos algériens bloqués à l'étranger : Tout est pris en charge pour l'appareillage (CNAN)

Publié par Dknews le 07-11-2021, 18h47 | 9
|

Les trois cargos algériens bloqués aux ports de certains pays de la rive nord de la Méditerranée sont pris en charge pour appareiller le "plus tôt possible", a affirmé dimanche à Alger le directeur général de la Compagnie nationale algérienne de navigation (CNAN-MED), Nourredine Koudil, évoquant une "exagération" dans le traitement des faits.

"Tout est pris en charge pour que ces navires bloqués puissent appareiller le plus tôt possible. C'est sérieux", a rassuré M. Koudil à la Radio Algérienne. Le cargo "Timgad" est bloqué dans le port belge de Ghent, "Saoura" au port de Brest (France) et un troisième en Espagne, a précisé le Dg de la CNAN-MED, soulignant que le cargo "Tamanrasset" se trouve au port français de Marseille pour des raisons "purement techniques".

Selon des médias étrangers, citant une inspection des autorités portuaires françaises, le blocage des navires algériens est dû à un "non-respect du droit maritime" suite à "des salaires impayés et des défaillances techniques".

A ce propos, M. Koudil dira: "Il y a de l'exagération. Il faut savoir que les contrôles des navires dans le sports est une activité courante.

Il s'agit d'une activité routinière de toutes les compagnies du monde. Donc, il est tout à fait normal que nos navires soient contrôlés aussi et d'une manière minutieuse. On trouve de temps en temps quelques défaillances, mais sans grande importance".

Il a tout de même reconnu "un retard de payement des employés" en citant notamment le cas de la CNAN Nord, en soulignant toutefois que "cette histoire est aussi très exagérée dans le sens où toutes les compagnies à l'échelle internationale traversent, à cause de la pandémie du Covid-19, des crises d'ordre financier, font face à quelques soucis de finance, et ont du mal à payer leurs employés".

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.