Régions

Tébessa : Le moudjahid AbdAllah Bouragaâ, un des déclencheurs de la guerre de libération honoré

Publié par DK NEWS le 31-10-2021, 14h59 | 6
|

Le moudjahid AbdAllah Bouragaâ, originaire de la commune El Okla El Malha dans la wilaya de Tébessa, considéré comme le dernier moudjahid en vie ayant vécu le déclenchement de la guerre du 1er novembre 1954 a été honoré samedi dans sa maison familiale située dans la même collectivité locale par les autorités de la wilaya.

Agé de plus de 90 ans, le moudjahid AbdAllah Bouragaâ qui faisait partie des déclencheurs de la guerre de libération à Tébessa qui dépendait  durant
la période de la lutte armée de la "région Aurès Nemamcha", se souvient encore avec fierté, des premiers moments des coups de feu à travers tous les monts de l’Aurès annonçant le début de la Révolution pour le recouvrement de la souveraineté et de l’indépendance de l’Algérie.
Le moudjahid, les larmes aux yeux, a indiqué qu’il a été procédé à une planification indéfectible du déclenchemen  de la guerre par les commandants de chaque région et en étroite collaboration, permettant des coups de feu en même temps, de manière organisée pour perturber l’ennemi et le mettre devant le fait accompli.
AbdAllah Bouragaâ s’est souvenu des préparatifs précédant l’évènement, comme la division de la région Aurès Nemamcha en petites régions facilitant leur maîtrise, la division des moudjahidine en groupes et la collecte des munitions, des armes et des provisions pour permettre la plus longue résistance possible et porter de graves atteintes à l’armée colonisatrice.
Pour sa part le secrétaire de wilaya de l’Organisation nationale des enfants des moudjahiddine, Mohamed Chérif Douayfiya a indiqué que le moudjahid Bouragaâ est une fierté pour la wilaya de Tébessa, il est l'un des moudjahiddine a avoir contribué au déclenchement de la guerre de libération, estimant que "les enfants de novembre 1954 ne meurent jamais, car leur mémoire demeure éternelle dans les annales du militantisme national".
Il a appelé à davantage d’intérêt envers les moudjahiddine et les victimes des tortures durant le colonialisme français en Algérie. Le chef de l’exécutif local Mohamed El Baraka Dahadj a mis en avant, pour sa part, l’importance de l’enregistrement de témoignages et un film documentaire sur le parcours personnel de ce moudjahid qui relate les conditions du déclenchement  de la Révolution dans la localité El Okla en particulier et à Tébessa en général, considérée comme une wilaya révolutionnaire  ayant sacrifié des milliers de ses enfants pour le recouvrement de la souveraineté et de l’indépendance nationale. 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.