Economie

Marchés financiers : Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

Publié par DK NEWS le 16-10-2021, 15h48 | 37
|

Le prix du bitcoin a dépassé 60.000 dollars pour la première fois depuis avril et approchait son record alors que le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie, ce qui pourrait doper la demande.
Le cours du bitcoin s'envole de 40% sur un mois et approche de son record historique atteint il y a six mois à 64.870 dollars, les acheteurs espérant que ce nouveau produit financier permettra à plus d'acteurs de la finance traditionnelle de participer au marché.
Vendredi, la plus populaire des cryptomonnaies a grimpé de 8,37% à 62.253 dollars à 20H50 GMT à New York. Depuis 2013, la SEC a toujours refusé les multiples dossiers de création de ces fonds cotés en Bourse qui répliquent le cours du bitcoin. Mais le régulateur pourrait approuver le lancement de ces produits la semaine prochaine, selon l'agence Bloomberg qui cite des sources proches du dossier.
Sur son compte Twitter, la SEC a écrit jeudi soir: "Avant d'investir dans un fonds qui détient des contrats futurs sur le bitcoin, assurez-vous d'avoir bien pesé les risques et les bénéfices", un message prudent cependant vu par les fans de crypto comme le signe que ces fonds vont bien être acceptés.
Selon les informations de l'agence Bloomberg, les ETF américains devraient plus précisément être basés sur des contrats à terme liés au bitcoin.
Le patron de la SEC Gary Gensler avait affirmé sa préférence pour cette option, plus facile pour le gendarme à réguler, par le passé.
"C'est un moment-clef pour les cryptomonnaies, car cela permettrait à des investisseurs qui hésitaient à se lancer d'entrer sur le marché d'une façon plus traditionnelle, en craignant moins de se faire pirater ou de manquer de régulations", commente Walid Koudmani, analyste chez XTB. 
Les régulateurs restent ambivalents face à un secteur décentralisé et dématérialisé, créé de toutes pièces par des anonymes il y a 13 ans. En Chine, les autorités ont complètement banni les plateformes d'échange et les "mineurs" de bitcoin qui permettent la création et la validation des transactions en cryptomonnaie.
Et les autorités en Europe et aux Etats-Unis ne sont pas beaucoup plus enthousiastes.
La SEC a plusieurs fois qualifié le secteur des cryptomonnaies de Far-West, et de l'autre côté de l'Atlantique, le gouverneur adjoint de la Banque d'Angleterre (BoE) Jon Cunliffe a affirmé qu'il y avait "urgence" à travailler sur une régulation internationale.
Si l'institution britannique ne voit pour l'instant pas de risque majeur qu'une crise des cryptomonnaies se répercute au reste du marché, elle a fait remarquer qu'avec une taille de plus de 2.300 milliards de dollars, le marché était désormais plus grand que celui des "subprimes" en 2008 (1.200 milliards de dollars), dont l'écroulement avait provoqué une crise financière mondiale.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.