Actualité

Composition du nouveau gouvernement : une décision sera prise consacrant la véritable démocratie (Tebboune)

Publié par Dknews le 12-06-2021, 20h11 | 56
|

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a indiqué samedi, au sujet de la composition du nouveau gouvernement, qu'une décision sera prise "consacrant la véritable démocratie", qu'il résulte des législatives une majorité parlementaire ou présidentielle.

A une question sur la composante du prochain gouvernement, le président de la République a affirmé à la presse, au sortir du bureau de vote, que la Constitution a tranché à ce sujet, c'est-à-dire en cas de majorité parlementaire ou présidentielle, et "dans les deux cas, nous allons prendre une décision consacrant la véritable démocratie".

Estimant que les élections législatives constituent une étape dans le processus du changement, le Président Tebboune a déclaré "à l'instar de tous les citoyens, j'ai accompli mon devoir électoral. C'est un deuxième jalon dans le processus de changement et d'édification d'une Algérie démocratique encore plus proche du citoyen qu'avant", en attendant la tenue "prochainement", a-t-il poursuivi, des élections locales (APW et APC), qui se veulent "le dernier jalon" de ce processus.

S'agissant des parties qui ont opté pour le choix du boycott, le Président de la République a indiqué que "ceux qui ont choisi le boycott, c'est leur droit, à condition qu'ils n'imposent pas leur décision aux autres, car "tout le monde est libre dans ce pays, mais dans le respect de l'autre". Dans ce contexte, il a évoqué l'un des principaux fondements de la démocratie qui "veut que la majorité respecte la minorité, mais la décision demeure entre ses mains".

Après avoir rappelé que voter se veut "un devoir national", le Président Tebboune a évoqué les prévisions concernant les résultats de ces échéances, indiquant à ce propos: "J'ai déjà déclaré que le taux de participation ne m'intéressait pas. Ce qui m'importe est que ceux qui sortiront de l'urne détiennent la légitimité populaire qui leur permettra, demain, d'exercer le pouvoir législatif". Il s'est déclaré optimiste quant à la participation populaire, en s'appuyant sur les échos des journalistes qui couvrent le déroulement du scrutin à travers plusieurs wilayas du pays, lesquels font état d'une "affluence des jeunes et des femmes à ces échéances".

"Je suis toujours optimiste quel que soit le taux de participation", a confié le Président Tebboune, relevant que le taux de participation aux élections législatives est souvent inférieur à celui enr egistré lors des élections présidentielles ou d'autres échéances. Concernant les parties qui ont appelé au report des élections, le président de la République a répondu que "des personnes cherchent à imposer leurs diktats sans que nous sachions qui elles représentent. Aucune personne ni aucun groupe ne peut imposer ses diktats à un peuple tout entier". "Ceux-là sont libres dans leurs déclarations, mais le peuple voulait ces élections et elles ont eu lieu", a-t-il soutenu.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.