Histoire

Commémoration dimanche à Paris du centenaire de la fin de la Grande Guerre

Publié par DK News le 10-11-2018, 17h23 | 19
|

Soixante-douze chefs d’Etat et de gouvernement, dont le Premier ministre Ahmed Ouyahia, commémorent dimanche à Paris la signature de l'armistice du 11 novembre 1918 qui met fin à la Première Guerre mondial (1914-1918).

L’armistice, signé le 11 novembre 1918 à 5h15 dans un wagon-restaurant à Compiègne, marque la fin des combats de ce qu'on appelle la Grande Guerre.

C'était la victoire des Alliés et la défaite totale de l'Allemagne.

Le cessez-le-feu, qui est entré en vigueur à 11h12, avait entraîné dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons pour annoncer la fin d'une guerre qui a fait pour l'ensemble des belligérants plus de 18,6 millions de morts, d'invalides et de mutilés.

On compte environ 9 millions de morts, dont beaucoup d'Algériens qui avaient participé aux différentes batailles, dont la plus célèbre celle de Verdun.

Pendant cette guerre, des hommes étaient venus du monde entier, dont des Algériens, Marocains, Tunisiens, Africains, pour défendre la France de l'ennemi allemand.

On annonce que plus de 120 dignitaires étrangers, représentant les Etats belligérants de la Grande Guerre, les institutions européennes, les Nations unies et plusieurs autres organisations internationales, seront réunis dimanche matin à l’Arc de Triomphe.

En plus de cette commémoration, à laquelle Donald Trump, Theresa May, Angela Merkel et Vladimir Poutine participeront, le Forum de Paris pour la Paix sera organisé pour trois jours, pendant lesquels les invités, chefs d'Etat et de gouvernement, organisations, mouvement associatif imagineront et construiront des solutions novatrices pour un multilatéralisme refondé.

Dans un contexte marqué par une montée de tensions dans le monde, le Forum appelé à devenir le rendez-vous annuel des projets, idées et initiatives susceptibles de contribuer de «manière effective» à une «meilleure» coopération internationale sur les grands enjeux globaux, une mondialisation «plus juste» et «plus équitable» , un système multilatéral «plus efficace» et la légitimité «renforcée».

Selon le Quai d'Orsay, plus de 40 projets à dimension internationale ont été labellisés dans 27 Etats, par la Mission du centenaire, dont de nombreux pays européens (Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, Grèce, Espagne, Bulgarie, Serbie, Islande, etc.), mais aussi américains (Etats-Unis, Canada, Pérou, Mexique), africains (Tchad, Mauritanie, Tunisie), d’Océanie (Australie) et d’Asie (Chine, Thaïlande, Inde).

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a désigné le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, pour le représenter à Paris aux cérémonies commémoratives du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale, en réponse à l'invitation du président français, Emmanuel Macron, rappelle-t-on. Le Premier ministre, qui est accompagné du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, prendra part également au Forum des chefs d'Etat et de gouvernement sur la paix.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.