Actualité

Présidentielle du 17 avril : Ali Benflis tentera sa chance pour la deuxième fois (biographie)

Publié par DK News le 13-03-2014, 20h39 | 53
|

L'ancien chef du gouvernement Ali Benflis, retenu par le Conseil constitutionnel, en tant que candidat indépendant à l'élection présidentielle du 17 avril 2014, participe à cette élection pour la seconde fois, après celle de 2004.

M. Benflis a initié sa carrière en qualité de magistrat au cours de laquelle il a notamment, assumé les fonctions de procureur de la République de Batna, procureur général près la Cour de Constantine en plus des responsabilités exercées au sein du ministère de la justice, selon le site Internet de sa direction de campagne. En 1974, il quitte le corps de la magistrature pour rejoindre le barreau et en 1983, il a été élu bâtonnier de la région Est du pays, puis bâtonnier de la région de Batna en 1987. M. Benflis a été membre fondateur de la Ligue algérienne des Droits de l’homme, membre de son Comité directeur et délégué de la région Est du pays de la ligue, selon sa biographie. En qualité d’avocat, il a défendu plusieurs militants poursuivis pour des délits d’opinion en Algérie et à l’étranger, lit-on sur le site.

Après les évènements du 5 octobre 1988, il a été désigné en qualité de ministre de la Justice dans le gouvernement de feu Kasdi Merbah, charge qu’il a continué à assumer dans deux gouvernements successifs. En juillet 1991, il démissionne du gouvernement pour marquer son opposition aux mesures de privation des libertés en dehors du contrôle judiciaire. En 1997, M. Benflis est élu député du parti du FLN et désigné par ses pairs, membre de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée populaire nationale (APN).

En 1999, il est appelé à diriger la campagne électorale du candidat Abdelaziz Bouteflika. A l’issue de l'élection de M. bouteflika, il est nommé Secrétaire général, puis Directeur de cabinet de la Présidence de la République. En août 2000, il est nommé chef du gouvernement, avant d'être élu en septembre 2000, en tant que Secrétaire général du parti du FLN, les militants le désignent comme candidat à l’élection présidentielle de 2004.

M. Benflis est auteur de deux ouvrages : Le premier consacré à son père et son frère enlevés puis torturés à mort en 1957 par l’armée coloniale et à neuf Chouhada (martyrs) membres de sa famille. Son second ouvrage est dédié à certains de ses enseignants «en signe de reconnaissance et de gratitude». Né le 8 septembre 1944 à Batna, M. Benflis est marié et père de quatre enfants.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.