Actualité

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Nouredine Bedoui, l’a affirmé à alger : «Les portes du dialogue resteront ouvertes pour trouver des solutions aux revendications sociales»

Publié par DKNews le 14-02-2018, 19h07 | 22
|

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Nouredine Bedoui, a affirmé mardi à Alger, que les "portes du dialogue resteront ouvertes" en vue de trouver des solutions aux revendications sociales. 

Lors d'une conférence de presse au terme de sa visite au salon de la sécurité routière, le ministre a précisé concernant les contestations dans certains secteurs à l'instar de la santé, que le dialogue reste un principe fondamental que "nous adoptons étant préconisé par le président de la République, pour parvenir à des solutions". 

M. Bedoui a rappelé qu'il y a des commissions qui £uvrent au niveau des différents secteurs à "la concrétisation progressive des aspirations de ces catégories sociales". 

Il a mis l'accent, à ce propos, sur "la nécessité d'opter pour le dialogue, d'autant que les pouvoirs publics sont ouverts à toutes les propositions". 

Il a souligné que certaines parties veulent déstabiliser le pays, ajoutant concernant les rassemblements organisés lundi par les médecins résidents, en dépit de l'interdiction des marches à Alger, que "par respect pour nos enfants scolarisés, étudiants et médecins, nous avons éviter ce à quoi certains tentent de parvenir ". 

"Mais en revanche, a-t-il soutenu le ministre, toutes les catégories de la société doivent respecter les lois de la République et les appliquer", ajoutant que "la priorité des pouvoirs publics est la sauvegarde de la sécurité de l'Algérie". Il a ajouté dans ce cadre que "nous £uvrerons par la force de nos institutions et de notre constitution afin de ne pas revivre les situations que nous avons vécues par le passé". 

Le ministre de l'Intérieur a réaffirmé que l'Etat Algérien malgré la conjoncture économique difficile qu'il traverse ne renoncera jamais à son caractère social et poursuivra la réalisation des projets économiques au service du citoyen.


M. Bedoui : «Le permis à point fin prêt début mars prochain»

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé mardi à Alger que le permis de conduire à points sera fin prêt début mars prochain, tandis que la délivrance des cartes d'immatriculation électronique des véhicules aura lieu durant le premier semestre de l'année en cours. 

Le permis à points "sera fin prêt durant les deux premières semaines du mois de mars prochain", a déclaré M. Bedoui lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de sa visite au salon de la sécurité routière, précisant que l'entrée en vigueur de ce permis touchera les nouveaux titulaires du permis de conduire. 

S'agissant des cartes d'immatriculation électronique des véhicules, le ministre a indiqué qu'elles seront prêtes durant le premier semestre de l'année en cours, ajoutant que la commission chargée de la promotion de l'utilisation des technologies modernes dans les documents administratifs est sur le point de finaliser l'opération de "la généralisation du numéro d'identification nationale unique". 

Il a rappelé dans ce cadre qu'il a été procédé jusqu'à maintenant à la délivrance de "7 millions de cartes d'immatriculation biométrique", soulignant que "30 millions de citoyens utilisent l'ancienne carte nationale d'identité". 

Concernant les efforts de l'Etat visant à réduire les accidents de la route et la mise à contribution de la société civile dans cette opération, M. Bedoui a déclaré que des instructions seront adressées aux walis pour introduire dans les budgets annuels des wilayas une partie du financement à l'effet d'accompagner la politique locale et l'action de sensibilisation sur la sécurité routière. 

Par ailleurs, le ministre a fait savoir qu'il a été décidé d'attribuer 25 % des amendes (plus de 6 milliards DA) à la caisse de la délégation nationale de la sécurité routière de manière à concrétiser les politiques nationales relatives à la sécurité routière et mettre fin à l'hécatombe routier.

Dans les prochains jours, poursuit le ministre, des instructions seront adressées à tous les services de sûreté pour appliquer la mise en fourrière de tous les motocyclettes dont les propriétaires ne mettent pas un casque, mettant l'accent sur l'impératif de respecter rigoureusement la loi. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.