Santé

Cancer colorectal : Le dépistage précoce pour une meilleure prise en charge du malade (Spécialistes)

Publié par DK NEWS le 25-05-2024, 14h54 | 9
|

La prévention contre le cancer colorectal doit être axée sur le dépistage précoce permettant une meilleure prise en charge du malade, ont souligné, jeudi, des spécialistes lors d'une rencontre sur cette pathologie organisée dans la wilaya d'Ain Defla.

Les professeurs et médecins spécialistes qui ont participé à la journée de formation et de sensibilisation sur le cancer colorectal, organisée par l'association "El Fedjr" d'aides aux malades cancéreux, à la bibliothèque principale de lecture publique "Hamdane Hadjadji", ont mis l'accent sur l'importance du diagnostic précoce qui permet de "réduire l'incidence de ce cancer à un stade avancé ". Le chirurgien Pr. Ferhat Zeboudj a déploré dans une déclaration à l'APS, que des cas de cancer à un stade avancé sont encore détectés. Il a insisté sur l'importance de réaliser des diagnostics pour qu'en cas de découverte de la pathologie, elle sera à son début, ce qui permettra de mieux la traiter et d'en diminuer l'incidence.

Il a souligné que le dépistage précoce du cancer colorectal "devrait être l'une des priorités de la santé publique pour les années à venir en Algérie", mettant, également, l'accent sur l'organisation du processus clinique du malade cancéreux dont la prise en charge doit se faire dans une réunion pluridisciplinaire.

Ainsi, Pr. Zeboudj a insisté sur le rôle du médecin généraliste qui est le "pivot" dans toutes les politiques de dépistage et de prévention, indiquant que l' "on ne peut faire de politique de santé publique sans son adhésion".

Dans le même sillage, Dr. Nasreddine Rahem, spécialiste en gastro-entérologie à Khemis Miliana, a mis l'accent sur le rôle du médecin généraliste qui "oriente le malade vers un médecin spécialiste au moindre doute", car, dit-il, il est la "cheville ouvrière" dans la lutte contre ce cancer.

Pr. Abdelghafour Laddada, de l'établissement public hospitalier (EPH) de Thénia à Boumerdès, a noté, pour sa part, que la lutte contre de cancer doit passer par une prévention "primaire" qui consiste à opter pour un régime alimentaire sain, et une prévention "secondaire" qui se traduit par la détection de la maladie à un stade où "on peut agir avec le moindre coût et apporter le plus de bénéfice au patient".

Il a ajouté que les pouvoirs publics "devraient agir pour vulgariser des différentes techniques du dépistage précoce du cancer colorectal", affirmant que cela permettra de "réduire la charge financière assurée par les pouvoirs publics et d'avoir un bon résultat sur le patient".

Cette rencontre de formation et de sensibilisation a été "bénéfique" pour le personnel soignant qui en a profité pour échanger des idées sur le cancer et l'amélioration de la prise en charge des malades, a observé Pr. Laddada.

Plusieurs communications ont été présentées lors de cette rencontre sur le cancer colorectal par des professeurs et des médecins spécialistes venus des hôpitaux de plusieurs wilayas.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.