Santé

9 signes qui montrent que vous mangez trop de sucre

Publié par DK NEWS le 03-03-2024, 14h15 | 507
|

Parce que nous en commençons depuis l'enfance et qu'il est présent dans la plupart des aliments
que nous consommons, le sucre crée une dépendance tant physique que psychique.   

Tout le monde connaît désormais les dégâts causés par un excès de sucre. Mais attention, tous les sucres ne se valent pas. On peut diviser ceux-ci en deux groupes.
Les sucres lents des céréales, ceux des féculents (pâtes, riz, pain) ou encore ceux des légumineuses. Consommés en quantité raisonnable, ceux-ci sont indispensables à notre bon équilibre nutritionnel.
Les sucres dits rapides eux, proviennent des bonbons, des sodas, du chocolat, des pâtisseries, du petit carré blanc qu'on ajoute dans son café.  Lorsque ceux-ci sont absorbés en excès et trop fréquemment, ils peuvent nuire à notre santé. L'hyperglycémie qu'ils provoquent peut avoir des effets délétères et conduire par la suite à un surpoids, du diabète de type 2, des maladies cardio-vasculaires. Ou encore à des atteintes aux nerfs, aux yeux, ou aux reins.
A l'inverse, selon l'OMS il existe des données fiables montrant qu'un apport en sucres libres inférieur à 10% de la ration énergétique totale réduit le risque de surpoids, d'obésité et de carie dentaire.
Quant à l'addiction au sucre, elle fait l'objet de débats au sein de la communauté scientifique. Certains affirment qu'elle n'existe pas. Pourtant, il existe des expériences célèbres qui démontrent le contraire. 
En 2007, Serge Ahmed, chercheur au CNRS a mené une étude sur les rats. En leur présentant de la cocaïne et du sucre, 90 des 100 rongeurs testés ont préféré le sucre à la cocaïne. 
Les signes de l'addiction se sont clairement manifestés : consommation croissante, problèmes pour s'en passer, ou rechutes récurrentes Conclusion si vous vous jetez sur le chocolat à la moindre contrariété, ou que les bonbons calment vos angoisses, il y a des risques que vous soyez "accro". Pour repérer une dépendance au sucre, certains signes doivent vous alerter.

ATTENTION AUX SUCRES CACHÉS
Le problème, c'est que la plupart des sucres consommés sont "cachés" dans des aliments transformés qui ne sont généralement pas considérés comme sucrés. Par exemple, une cuillère à soupe de ketchup contient environ 4 grammes (à peu près une cuillère à café) de sucres libres et une canette de soda en contient jusqu'à 40 grammes (environ 10 cuillères à café).
L'Agence de l'alimentation (ANSM) recommande aux adultes de ne pas consommer plus de 100 g de sucres totaux par jour (hors lactose et galactose) et pas plus d'une boisson sucrée (en privilégiant les jus de fruit).
1/9 - Je prends du poids
Si le sucre consommé n'est pas brûlé par l'organisme (en faisant un effort physique par exemple) il pénètre dans les cellules et est mis en réserves sous forme de graisse. Ce qui induit des kilos supplémentaires.

2/9 - J'ai souvent des migraines
Quand on a la main lourde sur le chocolat, on se heurte à un pic de glycémie. Autrement dit une augmentation brutale du taux de sucre dans le sang. Ce qui peut provoquer de nombreux désordres dont des migraines prononcées.

3/9 - J'ai souvent des caries
Les petits gâteaux en excès induisent la production de bactéries dans la bouche.
Ces dernières transforment les sucres en substances qui attaquent l'émail dentaire. Ce qui augmente le risque de caries.

4/9 - Ma peau est plus grasse
et des boutons apparaissent fréquemment
Plus on consomme de sucre, plus le taux d'insuline augmente. Ce qui stimule la sécrétion de sébum. Avec à la clef, une peau plus grasse, des boutons, ou des imperfections et le teint brouillé.

5/9 - J'ai des sautes d'humeur
Bonbons ou chocolat en excès provoquent des variations de glycémie, autrement dit de la teneur du sang en glucose.
A force de monter et de descendre, ces montagnes russes provoquent irritabilité et humeur changeante.
6/9 - J'ai tout le temps envie de sucre
Plus on mange sucré, plus on a envie de recommencer. C'est en cela que l'effet du sucre se rapproche de celui d'une drogue.

7/9 - Je souffre de déséquilibres hormonaux
Syndrome prémenstruel prononcé, symptômes gênants de la ménopause, troubles de la thyroïde, puberté précoce, il existe de nombreuses manifestations d'un déséquilibre hormonal. Or une alimentation riche en sucre favorise ce type de problème.

8/9 - J'ai souvent très soif
Un excès de sucre dans le sang conduit à une plus grande production d'urine pour éliminer ce trop-plein. Résultat, plus on urine plus on a soif.

9/9 - Je me sens toujours fatigué
Sur le moment, le sucre apporte un coup de fouet. 
Mais par la suite, cette énergie chute et on se sent en manque d'énergie. Résultat, on a de plus en plus de mal à se sentir tonique.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.