Inondations en Afrique du Sud : Le bilan s’alourdit à 448 morts

Publié par DK NEWS le 20-04-2022, 15h26 | 12

Le bilan des inondations qui ont ravagé la semaine dernière les côtes est de l’Afrique du Sud s’est alourdi à 448 morts, ont révélé mardi les autorités sud-africaines. 

"Aujourd'hui, les équipes de recherche et de sauvetage ont découvert cinq corps supplémentaires, ce qui porte le nombre total de morts à 448", a déclaré le Premier ministre de la province du KwaZulu-Natal (KZN), Sihle Zikalala, dans un point de presse sur l’avancement des opérations de secours et de reconstruction.

Il a ajouté que les équipes de recherche et de sauvetage relevant de la police parcouraient toujours la boue et les eaux de crue à la recherche d'autres victimes portées disparues.

"La gravité et l’ampleur des inondations auxquelles nous avons été confrontés dépassent la capacité de la province", a-t-il déploré, saluant les efforts déployés par les équipes de gestion des catastrophes venues des différentes régions du pays pour soutenir la province.

Lundi, le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a dressé un bilan sombre des dégâts causés par les inondations qui ont ravagé l’est du pays. "Il s'agit d'une catastrophe humanitaire qui app elle un effort de secours massif et urgent.

La vie, la santé et le bien-être de milliers de personnes sont toujours en danger", a-t-il déclaré dans un discours télévisé dans lequel il a annoncé sa décision de décréter l’état de catastrophe nationale.

Rappelant que certaines parties du KZN ont reçu entre 200 et 400 mm de précipitations sur une période de 24 heures entre lundi et mardi derniers, le chef d’Etat a indiqué que les inondations ont causé de grands dégâts économiques et sociaux.

Près de 4000 maisons ont été complètement détruites, alors que plus de 40.000 personnes ont été déplacées par ces inondations, a-t-il dit.

Lundi, les forces de défense sud-africaine "SANDF" ont annoncé avoir déployé 10.000 soldats dans la province pour aider les autorités à gérer les conséquences de l'une des pires inondations à avoir frappé la région.