L'utilisation des énergies renouvelables, "une exigence" à inculquer chez jeunes générations

Publié par DK NEWS le 03-12-2021, 14h21 | 17

Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Ben attou Ziane a affirmé, jeudi depuis Tipasa, que l'utilisation des énergies renouvelables était "une exigence" qui doit être inculquée dans le comportement des générations à venir.

Dans sa déclaration au terme de sa supervision dans une école primaire à Hettatba, en compagnie du ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed et du wali de Tipasa, Aboubekeur Seddik, de l'ouverture de la 13e édition de portes ouvertes sur le milieu scolaire, le ministre a indiqué que l'Algérie était tenue, à l'avenir, de passer à la transition énergétique et à l'utilisation des énergies renouvelables, soulignant le rôle de l'école à inculquer la culture des énergies alternatives, ainsi que leur importance socio-économique, dans les esprits des générations.

"Vous n'êtes pas sans savoir que l'énergie fossile (classique) est une énergie éphémère et son utilisation intense impacte l'environnement, alors qu'il existe d'autres alternatives propres et respectueuses de l'environnement qu'il importe d'inculquer chez les générations montantes", a-t-il ajouté.

Il a ajouté, dans ce contexte, que l'Algérie dispose de "grandes" capacités en la matière, à l'instar de 3.000 heures solaires annuelles qui doivent être mises en valeur et exploitées, étant une énergie propre et exempte de carbone.

C'est ainsi, poursuit le ministre, que viennent ces initiatives (portes ouvertes sur les énergies renouvelables sur le milieu scolaire), en vue de changer le comportement de l'exploitation solaire et son amélioration, soulignant que les journées ayant été ouvertes, jeudi dans la wilaya de Tipasa et comprenant toutes ses écoles, seront généralisées à toutes les wilayas du pays.

L'initiative vise, particulièrement, à sensibiliser les élèves sur l'importance de la rationalisation de l'énergie, en vue de préserver les ressources énergétiques, à travers le développement de leurs connaissance et savoir-faire en matière de l'énergie et inculquer aux élèves l'utilisation saine de l'énergie, ont indiqué les responsables de l'Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l'utilisation de l'énergie (APRUE) qui a organisé l'évènement sous la supervision du ministère du secteur, en partenariat avec le ministère de l'Education nationale.

Selon la même source, une session de formation autour de la transition énergétique a été organisée, le 9 novembre passé au lycée de l'Emir Khaled au profit de 50 enseignants du palier primaire, d'autant que le contenu du cours de sensibilisation sur la transition énergétique et qui sera donné aux élèves lors de ces portes ouvertes, a été expliqué.

Le ministre de l'Education nationale a, pour sa part, affirmé que son département à l'instar des autres secteurs veille à concrétiser cet objectif et partant inculquer la culture de la transition énergétique auprès des élèves et de la société.

L'utilisation des énergies renouvelables va contribuer à la sécurisation de l'économie nationale de la dépendance aux énergies conventionnelles afin de construire une économie forte et protéger l'environnement, a-t-il dit.

Il a salué, par ailleurs, les efforts de tous les personnels de l'éducation, tous paliers confondus, pour leur contribution à la stabilités de l'école et de l'enseignement voire même celle de la société, notamment en période de COVID-19.

Plusieurs activités ont été organisées à l'occasion de cette 13ème édition, dont la présentation d'un cour type sur la transition énergétique, un concours de dessin et la diffusion de spots de sensibilisation, ainsi qu'une exposition où ont pris part plusieurs acteurs dans le domaine de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

Il a été procédé également à la distribution de dépliants et guides sur la transition énergétique ainsi que des lampes de type LED au profit des élèves.