Oum El Bouaghi : Nécessaire amélioration de l’écoute par le recours à l’audiovisuel dans l'enseignement de l’arabe

Publié par Dknews le 16-11-2021, 19h57 | 15

Les participants au colloque international sur "L’impact des technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement et l’apprentissage des langues", clôturé lundi à l’Université Larbi Ben M’hidi d’Oum El Bouaghi, ont recommandé de "renforcer l’écoute chez les élèves à travers l’utilisation des moyens audiovisuels dans l’enseignement de la langue arabe".

"Le renforcement de l’écoute chez les élèves se fait en recourant à l’approche fonctionnelle ou communicative basée sur les technologies modernes", a précisé la présidente du colloque, Nassima Nabi, à l’issue des travaux du colloque qui a vu la participation de professeurs d'universités nationales et étrangères.

Mme Nabi a ajouté que l'amélioration de l'écoute chez les élèves à travers les supports audiovisuels dans l'enseignement de l'arabe concerne les élèves du cycle primaire, attestant que le procédé permet de consolider la prononciation correcte de la langue par l'apprenant, en plus d'enrichir son vocabulaire et ses connaissances.

Elle a estimé que cette méthode "conforte surtout les locuteurs qui ne parlent pas la langue arabe" et permet à l’apprenant d’"utiliser des mots et des terminologies par le biais de supports audiovisuels en mesure de l'aider à bien s'intégrer dans son environnement social".

Les recommandations de ce colloque ont également axé sur "l’appel à s’adapter aux technologies modernes dans la présentation des programmes d'enseignement de la langue arabe dans l'école algérienne", "former l'enseignant aux concepts de l’informatique et aux méthodes d'investissement dans les technologies modernes" en plus de "la nécessité de fournir une base numérique pour assurer le succès de l'apprentissage électronique".

Aussi, lors des travaux de la seconde journée de ce colloque, des interventions ont été présentées abordant différents axes, comme celle présentée par le professeur Abdeslam Aissaoui de l'Université de Tunis, à travers laquelle il a soulevé la problématique de l'informatisation de la langue, soulignant que "la linguistique informatique est une tentative d'utiliser l'ordinateur pour comprendre la langue".

M. Aissaoui a également abordé la problématique de l’informatisation de la sémantique dans la langue qui diffère, selon lui, du sens que nous percevons, relevant que "la langue est plus forte pour qu’elle soit informatisée".

Les communications présentées au second et dernier jour de ce colloque international ont également abordé "l’utilisation de la technologie pour développer la capacité d'écoute des enfants des classes préparatoires", par le Pr. Abdeldjalil Lagram de l'Université d'Oum El Bouaghi, et "l'impact des technologies de l'information et de la communication sur l'enseignement et l'apprentissage du français comme langue étrangère", par Pr. Fatiha Djabaili de l'Université de Khenchela.

Pour sa part, Ahmed Reda Hamdi de l'Université de Kef (Tunisie) a présenté une communication portant sur "L'expérience tunisienne dans l'intégration des TIC dans l'apprentissage et l'enseignement des langues, approche didactique-systémique".