Flash Actu

Diplomatie économique M. Attaf : les conseils d'affaires, l'un des principaux mécanismes

Publié par le 23-06-2024, 18h01 | 6
|

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ahmed Attaf, a affirmé, dimanche à Alger, que les conseils d'affaires constituaient l'un des principaux mécanismes de la diplomatie économique en ce qu'ils "balisent la voie à l'établissement de partenariats mutuellement bénéfiques en matière de commerce et d'investissement".

Dans une allocution prononcée à l'ouverture d'un séminaire sur "Le rôle des conseils d'affaires dans la dynamisation de la diplomatie économique", qu'il a présidée avec le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, M. Tayeb Zitouni, M. Attaf a estimé que l'organisation de cette importante rencontre "arrive à point nommé", car, a-t-il dit, "notre pays connaît actuellement un essor économique aux objectifs clairs et aux résultats notables".

Selon M. Attaf, cet essor est "le fruit des réformes initiées par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et de la mise en œuvre de son programme économique ambitieux et prometteur dans le cadre d'une approche solide visant à construire une économie nationale forte et diversifiée qui mise ses les capacités nationales et réduit la dépendance excessive aux hydrocarbures". Il s'est félicité des résultats positifs obtenus, "confirmés, a-t-il dit, par tous les indicateurs économiques nationaux : un taux de croissance de 4,2%, un PIB de 260 milliards USD, des réserves de change dépassant les 70 milliards USD et des exportations hors hydrocarbures qui devraient bientôt dépasser le seuil des 10 milliards USD".

Pour préserver ces précieux acquis, "il nous appartient aujourd'hui de poursuivre le travail mené selon l'approche posée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune", a dit le ministre, ajoutant que "ces acquis "nous encouragent à redoubler d'efforts pour appuyer la dynamique de l'économie nationale et assurer sa pérennité". "Notre rencontre aujourd'hui est importante en ce qu'elle met en lumière le rôle dévolu à l'un des principaux mécanismes de la diplomatie économique, à savoir les conseils d'affaires créés avec plusieurs pays frères, amis et partenaires", a expliqué M. Attaf.

Et de souligner que "ce mécanisme, qui s'ajoute aux mécanismes encadrant les relations économiques entre les pays, a fait ses preuves en tant qu'espace favorisant les interactions entre les opérateurs économiques et balisant la voie à l'établissement de partenariats mutuellement bénéfiques en matière de commerce et d'investissement". "L'Algérie a été parmi les premiers pays aux niveaux continental et international à mettre en place de tels mécanismes, et ce dès les années 1990", a-t-il rappelé, précisant que "l'Algérie a créé, à ce jour, plus de 40 conseils d'affaires avec des pays arabes, africains, européens, asiatiques et des deux Amériques".

Selon lui, "le moment est venu de faire une première évaluation de ces mécanismes afin d'en mesurer l'impact positif et d'identifier les moyens à même de les optimiser". M. Attaf a conclu son propos en réaffirmant "le plein engagement du ministère des Affaires étrangères à faire aboutir ces efforts communs visant à promouvoir la performance de la diplomatie économique de notre pays", se félicitant de la signature d'une convention de coopération entre l'Institut diplomatique et des relations internationales (IDRI) et la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI) dans le domaine de la formation.  Cette convention est "un pas important vers le renforcement de la coordination et l'amélioration de notre performance collective, au service d'un seul et même objectif : le développement de notre économie nationale", a soutenu le ministre.

Publié dans :
|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.