Actualité

Intoxications alimentaires: 215 cas enregistrés à Alger en 2018

Publié par DK News le 13-01-2019, 19h05 | 3
|

Les cas d'intoxication alimentaire ont reculé en 2018 à Alger, avec 215 cas ( 44 cas d'intoxication collective et individuelle) enregistrés au niveau des restaurants, fast-food et lors des fêtes de mariage, par rapport à 2017 où 385 cas avaient été recensés, a indiqué, dimanche, le Chef de service de prévention à la Direction de la santé de la wilaya d'Alger (DSP).

 Quelque 215 personnes ont été victimes d'intoxication alimentaires collectives, en 2018 (janvier-décembre), et ce suite à la consommation de produits périssables à Alger, a indiqué à l'APS , le docteur Aittouares Boudjemaâ, précisant que ces cas avaient été pris en charge à travers les structures de santé pour éviter toute complication.

 Tout en rassurant qu'aucun cas de décès n'est à déplorer, le même responsable a expliqué que le recul constaté dans le nombre de cas d'intoxication en 2018, revenait à l'efficacité des campagnes de sensibilisation qui renferment des conseils aux consommateurs, en vue de les avertir des risques d'intoxication et aussi à la culture de "sécurité alimentaire".

 Ces campagnes, rappelle-t-on, sont organisées par le ministère de la Santé, en coordination avec les différents secteurs, à travers les différents espaces publics, instituts universitaires et autres.

 Précisant que plusieurs cas d'intoxication alimentaire individuelle " préfèrent recourir à l'automédication et ne consultent pas le médecin qu'en cas d'apparition de complications," Dr.

Boudjemaâ a souligné que le plus grand nombre d'atteintes par intoxication alimentaires, a été enregistré au niveau des restaurants et lors des occasions, telles que les cérémonies de mariage et lors de la saison estivale.

 M. Boudjemaa a mis l'accent sur la nécessité de respecter la température et la chaîne de froid pour chaque aliment, cuit ou cru, le stockage selon les normes en vigueur, outre l'hygiène des cuisines, des ustensiles et de la tenue des travailleurs et des chefs-cuisiniers qui sont tenus de porter des gants.

 Certains commerçants ne se conforment pas aux normes et conditions de conservation, de la chaîne de froid et de l'hygiène sanitaire, au vu des plats servis aux clients, causant ainsi des intoxications, a-t-il ajouté, appelant les consommateurs à faire preuve de vigilance lors de la consommation des plats, notamment ceux qui sont vendus sur les marchés populaires et qui sont loin d'être contrôlés et dont les normes de conservation et de stockage sanitaire font défaut.

 Le même intervenant a également souligné que la Direction du commerce participe au même titre que les bureaux d'hygiène, au niveau de l'ensemble des communes d'Alger, lesquelles sont également composées d'éléments des directions du Commerce et d'Agriculture, de médecins et de vétérinaires, en vue d'intensifier le contrôle de la qualité des repas et des aliments et de s'enquérir du respect des mesures sanitaires, et ce, par souci de préservation de la santé du citoyen, tout au long de l'année, notamment pendant la période estivale.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.