Culture

Aïcha Kassoul lauréate du Prix "Escale littéraire" 2018

Publié par DK News le 13-10-2018, 16h32 | 11
|

L’écrivaine algérienne Aïcha Kassoul a remporté à Alger pour son roman "La Colombe de Kant" le Prix "Escale littéraire", une distinction décernée à des auteurs algériens édités en Algérie.

La lauréate qui concourait parmi cinq auteurs francophones finalistes à la 5eme édition de ce prix qui a mis en lice des romans édités en Algérie entre juillet 2017 et juillet 2018, a reçu lors d’une cérémonie à l’hôtel Sofitel à Alger une distinction d’une valeur de 300.000 DA.

Décerné en l’absence de la lauréate- représentée par son éditeur- la  distinction offre également à Aicha Kassoul le visa de participer au "Maghreb des livres", une rencontre littéraire annuelle organisée à Paris par l’association française "Coup de soleil" partenaire du Prix. "Pôv' cheveux" de Lynda Chouiten , "Le Soleil n'était pas obligé" de Saâd Khiari, "Le Temps de mourir " de Saïd Oussad et "Promesse de bandit" de Ahmed Gasmia étaient , entre autres romans, en lice.

Parue en 2017 aux éditions Casbah, " La Colombe de Kant" est une fiction à travers laquelle la romancière porte un regard sur l’histoire de l’Algérie indépendante.

Le jury, composé d'écrivains et de journalistes algériens et français, a également distingué du Prix honorifique "Coup de cœur" les romans "1994 " (2018, éd. Barzakh) d’Adlène Meddi et "Le Soleil n’était pas obligé" (2017 éd. Hibr) de Saad Khiari.

Organisé depuis 2013, "Escale littéraire" met en lumière les œuvres littéraires de langue française d’auteurs algériens éditées en Algérie.

Depuis sa création en 2013 par la chaîne hôtelière française Sofitel, "Escale littéraire" a consacré, successivement, "Le Remonteur d’horloge" de Habib Ayoub, "Meursault, contre-enquête" de Kamel Daoud, "Le châle de Zeineb" de Leïla Hamoutène et Mohamed Sari pour son dernier roman "Pluies d’or", paru en 2016.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.