Actualité

Algérie-Allemagne: Les relations économiques en quête d'un nouvel élan

Publié par DK News le 15-09-2018, 16h21 | 36
|

Les relations économiques entre l'Algérie et l’Allemagne enregistrent, depuis ces dernières années, une dynamique appréciable à travers des partenariats multisectoriels, mais qui appellent à connaître un nouvel élan.

La visite officielle qu’effectuera lundi à Alger la Chancelière allemande Angela Merkel à l’invitation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est sa deuxième en Algérie après celle de 2008.

A travers cette visite, il s'agira notamment de faire une évaluation des relations économiques entre les deux pays et d’identifier les voies et moyens permettant de développer davantage la coopération économique en contribuant dans la diversification économique de l'Algérie.

Actuellement, plus de 200 entreprises allemandes activant dans différents secteurs sont implantées en Algérie, sachant qu'une commission économique mixte algéro-allemande a été créée à la fin 2010.

Plusieurs filières industrielles intéressent les entreprises allemandes dont particulièrement l`industrie mécanique, la sous-traitance automobile, l`énergie renouvelable et l`industrie pharmaceutique.

Dans la filière mécanique, l`Algérie et l`Allemagne sont déjà liées par des partenariats d'envergure tels ceux de la production en Algérie de véhicules de la marque Mercedes-Benz entre le groupe allemand Daimler (société mère de Mercedes-Benz), la Société nationale de véhicules industriels (SNVI), le ministère de la Défense nationale (MDN) et le groupe émirati Aabar.

Ce qui a donné naissance à trois sociétés mixtes algéro-germano-émiraties en 2012 pour développer l`industrie mécanique en Algérie. Il s'agit de la Société algérienne pour la production de poids lourds Mercedes-Benz (SAPPL.MB) à Rouiba, la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz (Safaa) à Tiaret et la Société algérienne de fabrication de moteurs de marque Mercedes-Benz, Deutz et MTU à Constantine.

A cela s’ajoute la société SOVAC Algérie Production, résultant d’un partenariat entre le groupe allemand Volkswagen et le groupe SOVAC pour l’assemblage et le montage de véhicules de cette marque allemande.

D’un investissement de 20 milliards de dinars, l’usine SOVAC Algérie Production, installée à Relizane sur une superficie de 150 hectares, est entrée en production en 2017 avec le montage de plusieurs modèles des trois marques SEAT, Skoda et Volkswagen.

Durant les cinq dernières années, une quinzaine de projets industriels d`un montant global de plus de 24 milliards de DA (équivalent de près de 220 millions de dollars) ont été concrétisés en Algérie avec des partenaires allemands.

Il s`agit de projets portant essentiellement sur la fabrication de boîtes à vitesse, d`appareils de manutention, de matériaux de construction (plâtre et dérivés) et du gaz comprimé.

L'Allemagne est également présente dans le secteur des hydrocarbures à travers la société DEA Deutsche Erdoel AG qui est partenaire avec Sonatrach dans un contrat pour la recherche, l’appréciation et l’exploitation des hydrocarbures sur le périmètre Reggane Nord. 

Dans les énergies renouvelables, l'Algérie souhaite la participation des entreprises allemandes aux appels d’offres relatifs à ce créneau énergétique, en insistant sur la nécessité de fabriquer localement les équipements, notamment les panneaux solaires, et la création de sociétés mixtes.

Une balance commerciale en défaveur de l'Algérie

Mais sur le plan du commerce extérieur entre les deux pays, il est constaté un gros déséquilibre en défaveur de l`Algérie.

Sur l`année 2017, l'Allemagne s'est classée comme quatrième fournisseur de l’Algérie avec un montant de 3,21 milliards de dollars d’importations algériennes alors que les exportations algériennes n'ont pas dépassé les 100 millions de dollars.

Les importations algériennes auprès de ce pays de l'Union européenne sont constituées notamment de biens d`équipements industriels et de biens de consommation, tandis que les exportations algériennes sont dominées par les hydrocarbures (pétrole et gaz) et les demi-produits.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.