Le RCD appelle les femmes à briguer des postes dans les institutions politiques

Publié par DK News le 15-09-2018, 16h18 | 19

Le président du Rassemblement pour la culture e la démocratie (RCD), Mohcine Belabbas a appelé samedi à Alger les femmes à investir tous les espaces et s’engager à briguer des postes dans les institutions politiques.

"Je reste convaincu que les femmes doivent investir tous les espaces et s’engager dans la politique, briguer des postes dans des institutions politiques, dans les entreprises économiques et conquérir aussi l’espace public", a indiqué M. Belabbas dans son intervention lors du colloque international sur la participation politique et socio-économique de la femme dans les pays nord-africains, organisé par le RCD.

Pour le président du RCD, ce colloque qui réunit des femmes engagées venant du Maroc, de Tunisie et de Mauritanie, demeure un espace d’échanges et de débat qui établit des constats et fait aussi place au présent et au futur, faisant observer que les communicantes à ce colloque sont universitaires, alors que d’autres ont occupé des hautes fonctions de responsabilités dans les institutions politiques.

Ce colloque est une occasion d’échanger sur les multiples violences que subissent les femmes, notamment le harcèlement sexuel au travail et dans la société, dans le milieu familial, mais aussi un "moment privilégié" pour faire le point sur les luttes et les acquis et mettre en relief la résistance et l’engagement incontestable de la femme pour la quête du progrès social, a-t-il ajouté.

"Cette rencontre est également l’occasion d’échanger sur les moyens à mettre en œuvre pour donner plus de résonnance à un combat pour les droits et enfin une opportunité pour renforcer les liens entre acteurs des pays nord-africains, car nous devons avancer sur ce sujet", a souligné le président du RCD.

S’exprimant sur la situation de la femme en Algérie, M. Belabbas a estimé que "même si des femmes se sont imposées dans plusieurs domaines de la vie économique et sociale, elles restent largement marginalisées", relevant en même temps que la Constitution dans son article 36 stipule l’engagement de l’Etat à promouvoir la parité entre les hommes et les femmes sur le marché de l’emploi, notamment.

Au cours de ce colloque d’une journée, plusieurs communications sont programmées et suivies d’un débat animé par des universitaires et expertes.

Les communications traiteront notamment des cadres juridiques nationaux et conventions internationales, la participation des femmes à la vie politique, entre textes réglementaires et réalités du terrain, la participation des femmes à la vie socio-économique et enfin la femme dans l’espace public entre violences et résistance.