Economie

Port sec de Rouiba: une base logistique pour désengorger le port d'Alger

Publié par DKNEWS le 12-08-2018, 19h18 | 71
|

Le port sec de la zone industrielle de Rouïba inauguré dimanche, est une nouvelle base logistique qui permettra de désengorger le port d'Alger et de booster les opérations du commerce extérieur, a affirmé le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane lors de sa visite d'inspection à Alger.

"Cette nouvelle base logistique permettra de développer les opérations d'exportations et d'importations tout en maîtrisant les coûts", a affirmé le ministre lors d'un point de presse, en marge de cette visite.

"Le port sec de Rouiba, qui est le fruit d'un partenariat entre le groupe maritime Cnan-Med et l'Entreprise nationale de transport ferroviaire (SNTF), permettra de maîtriser le processus des opérations d'importations et d'exportations et de réduire ainsi les coûts des marchandises", a-t-il expliqué, en précisant que les frais du transport représentent actuellement plus de 35 % de la valeur du produit et que les opérations d'importation à moindre coût dans le monde sont tributaire d'une logistique aux normes internationales.

"Cette plate forme d'entreposage qui s'étend sur une superficie de 51.000 M2, répond aux standards internationaux en matière de stockage des produits d'import et d'export, ainsi elle dispose d'une capacité de 35.000 conteneurs", a-t-il indiqué.

Le Port Sec qui se situe dans la zone industrielle de Rouiba, au niveau de la gare marchandise accessible par la route nationale N5 et à proximité de la deuxième rocade d'Alger.

Une desserte ferroviaire relie directement le port Sec au port d'Alger, selon les explications des responsables de cette infrastructure.

Par ailleurs, la ligne de cette plate forme d'entreposage permet la station de 44 trains.

Cette base logistique est dotée d'un scanner en état d'exploitation, des caméras de surveillance, de deux chariots élévateurs de 3 tonnes pour dépotage, d'équipement de pesage, selon la même source.

Cette infrastructure est également reliée au Centre national de l'informatique et des statistiques Cnis relevant des douanes.

Le directeur général du Port Sec, Saoudi Ahcène, a affirmé que quelques opérations d'exportations ont déjà été réalisées à partir de ce Port Sec, et que son entreprise est prête à accompagner tous les opérateurs exerçants au niveau de cette zone pour expédier leurs marchandises.

"Nous invitons les opérateurs économiques à venir est nous leur offrant une tarification raisonnable" (Zaalane)

Selon le même responsable, la réalisation de cette infrastructure a coûté 1,5 milliards de dinars.

Au cours de cette sortie, le ministre s'est rendu également à la direction générale de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) où il a eu des explications sur le nouveau système de contrôle ferroviaire GSM-R.

"Ce système de télécommunication propre au transport ferroviaire adopté par 70 pays dans le monde permet d'éviter les accidents, de rendre le système de signalisation plus efficace et renforce la communication entre les différents acteurs du transport ferroviaire", a expliqué le ministre.

"La mise en service de ce système et prévue le 10 septembre prochain, entre la ligne de Tougourt et Biskra, avant qu'il soit généralisé à tout le réseau ferroviaire du pays", a-t-il annoncé,

Par ailleurs, le ministre s'est également rendu au centre de maintenance de la SNTF où il a indiqué que le transport ferroviaire à Alger est assuré par 64 trains automotrices et leur maintenance est pris en charge par des ingénieurs et des techniciens algériens formés en Suisse dans le cadre d'un partenariat entre la SNTF et la société Stadler.

Il a indiqué que les ces trains entrées en service ont atteint 1 million de kilomètres, ce qui impose impérativement leur révision et leur entretien.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.