Actualité

Population: tous les secteurs appelés à prendre part dans la planification

Publié par DKNEWS le 13-07-2018, 16h10 | 25
|

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Pr. Mokhtar Hasbellaoui a mis l'accent, mercredi à Alger, sur l'implication de tous les secteurs pour la vulgarisation de la mise en oeuvre de la planification familiale 2017-2020  tracé par le ministère.

 Lors d'une allocution prononcée en son nom par le directeur de la formation au ministère, Ait Messaouden, à l'occasion de la célébration de la journée mondiale de la population placée cette année par l'Organisation des Nations Unies (ONU) sous le thème "Planification familiale: un Droit de l'homme", M. Hasbellaoui a appelé à la nécessité d'améliorer la formation continue et d'impliquer les autres secteurs dans cette opération à l'instar du rôle des jeunes et les cellules de communication relevant du ministère de la Solidarité nationale, les mourchidate, les imams, les membres de la commission nationale de la planification familiale et les médias, outre "le développement du partenariat avec la société civile dans ce domaine".

La croissance accélérée de la population depuis 2013 à ce jour estimée à plus d'un (01) million habitants par année "pourrait entraver la croissance économique", a affirmé M. Hasbellaoui, soulignant l'impératif de vulgariser le planning familial, d'encourager la grossesse, d'améliorer la santé de la mère et de l'enfant et de réduire le taux de mortalité pour ces deux franges de la société".

Lire aussi: La population algérienne à 42,2 millions d`habitants au 1er janvier 2018

Dans ce cadre, il a mis l'accent sur le renforcement de la prévention des handicapes liés à la grossesse dus à l'accouchement à un âge avancé, tardif et rapproché" en associant les couples dans ce programme de manière volontaire.

Le ministre a indiqué que le planification familiale introduite depuis les années 60, qui a été développé avec la mise en place du plan national pour la protection de la santé Mère-Enfant et l'espacement des naissances en 1974 avec le lancement du programme national de maitrise de la croissance démographique en 1983, est "parmi les priorités de la santé publique", ajoutant que près de 60 % du recours aux moyens contraceptifs a été enregistré depuis, soit 3 millions de femmes sur un total de 5,3 millions de femmes mariées en âge de procréation.

Il a rappelé, à ce propos, nombre de centres de planification familiale, soit plus de 300 centres à travers le pays depuis 1994, outre 1500 polycliniques et 1300 salles de soins assurées par 2800 sages-femmes et 1500 médecins généralistes aussi bien que des médecins spécialistes.

En dépit de cette avancée enregistrée dans le domaine, le ministre de la Santé a fait état de certains "dysfonctionnements" au niveau de la planification familiale, dont le recours par certains couples aux moyens traditionnels à la contraception, outre les disparités régionales, mettant l'accent sur l'impératif de renforcer l'information et la communication et la mise à contribution du secteur privé et des pharmaciens, ainsi que la recherche scientifique pour mieux comprendre les comportements de l'individu en ce qui concerne la planification familiale.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.