Société

Tamanrasset : œuvrer selon une approche participative dans la lutte contre le braconnage

Publié par DKNews le 14-02-2018, 16h00 | 34
|

Les participants à un atelier sur le  braconnage et le commerce illégal d’animaux sauvages, tenu mardi au 6ème  commandement régional de la gendarmerie nationale (CR-GN) à Tamanrasset,  ont plaidé pour une approche participative dans la lutte contre ce  phénomène.

Le commandant du 6ème CR-GN, colonel Abdelkrim Remli, a indiqué qu’il  appartenait d’£uvrer à la recherche de solutions selon une approche  participative en associant les différents acteurs et secteurs concernés  

dans la lutte contre le braconnage et le commerce illicite d’animaux  sauvages. 
"L’action préventive est également de mise afin de tarir toutes les  sources alimentant ce phénomène néfaste aussi bien pour cette richesse  animale, mais aussi sur l’environnement", a-t-il ajouté. 
Les comportements négatifs qui portent atteinte aux différents types  d’animaux sauvages protégés, à l’instar d’espèces de gazelles, du mouflon  et autres, sont "inadmissibles" car constituant une cause directe de leur  extinction, a affirmé, de son côté, Mohamed Abbès, directeur central à la  Direction générale des Forêts, prônant lui aussi l’implication de tous les  acteurs dans les efforts de lutte contre le braconnage et l’adoption de  mesures concrètes pour y faire face. 

Le président de l’association des chasseurs de la wilaya de Tamanrasset,  Belkheir Sebgag, a, pour sa part, jugé "plus que nécessaire" une action de  sensibilisation du citoyen et des éleveurs, notamment dans les villages et  les zones sahariennes, en les informant sur les risques que font peser sur  la survie de l’espèce et sur l’équilibre environnemental, le braconnage  d’animaux sauvage et leur commerce illicite.

Des brigades de protection de l’environnement ont été créées en 2017 dans  différentes régions du pays, dont une à In-Salah, qui travaillent sur les  atteintes à l’environnement et élaborent des procès verbaux qu’elles  transmettent à la justice, ont fait savoir les services de la Gendarmerie  nationale de Tamanrasset. 

Les travaux de cet atelier prévoient des exposés sur les plans d’action  des différents acteurs, le cadre légal afférent à la protection des animaux  sauvages et les modes de lutte contre leur commerce illicite, en plus de la  présentation de types d’animaux protégés, selon les organisateurs. 

Cette rencontre est organisée par le 6ème commandement régional de la  gendarmerie nationale, en présence de différents acteurs, représentants  d’institutions et de la société civile, de la direction générale des  Forêts, de la fédération nationale des chasseurs et de la direction  régionale des Douanes.

Elle constitue une occasion de faire connaître le rôle des différents  intervenants dans la lutte contre le braconnage et le commerce illicite  d’animaux sauvages, les missions de la gendarmerie nationale, un élément  important dans ce dispositif de protection, ainsi que les comportements  criminels et leurs impacts sur la richesse animale, notamment les espèces   protégées et menacées d’extinction, ont souligné les organisateurs. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.