Régions

TISSEMSILT : 12 Wilayas au salon national des collectionneurs professionnels

Publié par Abed Meghit le 12-01-2018, 17h17 | 29
|

Cette initiative louable, se déclinant sous la forme d'une imposante collection, se veut, selon les organisateurs, une réunion systématique d'objets ayant une certaine valeur esthétique, historique ou encore qui sont appréciés à cause de leur rareté et de leur originalité. Organisé par la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tissemsilt en collaboration avec l'ODEJ de Tissemsilt, du 11  au 14 Janvier 2018, dans le cadre des festivités de Yennayer 2968,  sous le haut patronage de Monsieur le Ministre de la jeunesse et des sports et sous l'égide de Monsieur le wali de la wilaya de Tissemsilt.

La salle polyvalente ex ODEJ de Tissemsilt a connu une effervescence toute particulière, avant hier, à l'occasion de l'ouverture du salon national des collectionneurs professionnels. 

C'est au cœur de cet édifice à l'architecture spécifique à la région, que le coup d'envoi du salon a été donné par le wali de Tissemsilt, Abdelkader Benmessaoud  accompagné des directeurs d'exécutifs. Un accueil chaleureux et une organisation  impeccable de la part des organisateurs ont fait la réussite de ce  salon national des collectionneurs professionnels.

Ce salon du collectionneur est une aubaine aussi bien pour la quarantaine d'exposants que pour le public. Les collectionneurs professionnels ont démontrés toutes leurs capacités artistiques pour présentés au mieux les différentes  thématiques à l'occasion de ce  salon national.

Des collectionneurs, des deux sexes très passionnés ont répondus présents à ce grand rassemblement. En effet, ces passionnés d'objets anciens sont venus avec dans leurs escarcelles des objets renfermant des siècles d'histoires. Ces objets anciens, sélectionnés pour leur valeur historique, rareté et originalité s'intéressent, notamment, à la cartophilie, la philatélie, la photographie, les bijoux, les médailles  et colliers, la poterie, les objets antiques, de pin's ainsi que les pièces de monnaies et les billets de banques. Ce  salon national des collectionneurs professionnels   intitulé « Algérien et fier d'être Amazigh ».

Ce salon  regroupera les collectionneurs passionnés par cette activité  des différentes wilayas, au nombre de 12 wilayas participantes (Alger, Chlef, Blida, Médéa, Souk Ahras, Bordj Bou Arreridj, Setif, Oran, Mascara, Ouargla, et la wilaya organisatrice » Tissemsilt),  à ce salon national des collectionneurs professionnels.

Cette manifestation vise la sauvegarde du patrimoine matériel et la création d'espaces de communion pour les collectionneurs des divers articles de valeurs et l'échange des différentes expériences dans ce domaine.

Le visiteur du salon peut ainsi y découvrir des photographies du vieil Alger datant du 19e siècle, des cartes postales qui remontent à l'époque coloniale ou encore des pièces de monnaie en circulation en Algérie entre les années 1920 et les années 1980. D'anciens modèles d'appareils photos munis d'objectifs, zooms et chambres noires, figurent parmi les objets exposés ainsi que des ustensiles d'antan, comme des plateaux en cuivre, des quinquets, des chandeliers en bronze et autres moulins à café en bois d'époque. 

Des divers philatélistes  et cartophiles, estiment qu'offrir un espace aux collectionneurs pour exposer leurs objets personnels, permet de susciter chez les jeunes la passion des objets et de leur conservation, témoins d'une époque ou d'un chapitre de l'histoire. 

Dans l'autre coté un collectionneur, propose au visiteur une collection qualitativement riche de photographies remontant à la fin du 18e siècle-début 20e siècle d'auteurs suisses, espagnols et d'autres nationalités, mettant en scène le quotidien difficile de la population algérienne sous occupation coloniale. Selon ce photographe dont l'intérêt va surtout à la photo ancienne en noir et blanc, la collection est d'abord une passion, mais elle joue aussi un rôle de mémoire, estimant que c'est à travers les photographies que les générations futures découvrent un tant soit peu les conditions sociales dans lesquelles vivaient leurs aînés. 

Il a émis le souhait de voir des espaces d'exposition se multiplier pour permettre aux collectionneurs de se rencontrer régulièrement et de partager leur passion avec le grand public.

A ce propos, le vœu du photographe est de pouvoir exposer, un jour, dans un musée dédié aux collectionneurs et qui sera un lieu d'échange permettant également de créer une synergie à long terme entre passionnés d'objets anciens. Tout intéressé pourra découvrir des photographies du Vieil Alger datant approximativement du XIXe siècle, des cartes postales remontant à l'époque coloniale ou encore des pièces de monnaies en circulation en Algérie entre les années 1920 et les années 1980. Dans un autre côté, un collectionneur propose une variété de belles cartes postales datant du XVIII et du XXe siècle. C'est dit-il, en se lançant très jeune dans la collection de timbres qu'il a été attiré par d'autres envies de collectionner. 

Dans d'autre côté, un  autre collectionneur de pièces et de monnaies algériennes, propose une riche variété de pièces de monnaies en argent et en cuivre datant de l'avant et de l'après indépendance. L'ensemble de son imposante collection, il l'a acquise grâce à des achats, à des échanges ou des cadeaux. Une fois, une pièce acquise, le collectionneur  se plaît à se renseigner sur sa datation en recourant à des livres de référence.

Parmi cette riche monnaie, est exhibé un billet de banque de mille francs, émis par la Banque d'Algérie en 1924. Ce même billet, révèle-t-il, est cédé en France à 500 euros. Cette riche exposition de pièces anciennes contient des trésors inestimables. Une virée du côté de la salle polyvalente ex ODEJ de Tissemsilt est plus que recommandée. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.