Culture

Yennayer : La culture algérienne dans toute sa diversité pour célébrer

Publié par DKNews le 12-01-2018, 17h10 | 5
|

Un grand gala rassemblant les folklores de différentes villes du pays et un programme musical festif a été animé jeudi soir à Alger en célébration de Yennayen 2968 par plusieurs associations culturelles.

Organisé par le ministère de la jeunesse et des sports à la Coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf, ce gala marque les premières célébrations du nouvel an amazigh après sa réhabilitation et sa consécration fête nationale.

Seize troupes folkloriques et musicales en provenances de villes comme Tizi Ouzou, Bouira, Ghardaïa, Guelma, Khenchela, Oran, Tlemcen ou encore Sidi Bel-Abbès se sont succédées sur a scène de la Coupole.

Devant un public relativement nombreux, ces troupes ont mis en avant la richesse culturelle de chaque région à travers la musique, la danse et les costumes traditionnels.

De la musique kabyle très rythmée, du Aâlaoui, du aïssaoua, du diwan en zénète, du chant des rahaba ou encore de la zorna sont autant de musiques et de danses traditionnelles présentés au public, et qui reflètent la richesse et la grande diversité culturelle algérienne.

En seconde partie de ce spectacle qui s’est déroulé en présence du ministre de la Jeunesse et des sports, El Hadi Ould Ali, les groupes «Imarane» de Djanet et «Timitine» de Adrar ont présenté au public, qui est resté jusqu’à une heure assez tardive, de découvrir les musique touareg traditionnelles dans des conception orientale pour l’un et blues pour l’autre.

Avec des succès, brassant flamenco, châabi, folk et diwan, que les spectateurs connaissent par c£ur, le groupe «Dey» a animé un long tour de scène reprenant «Meriouma», «Djazairi», «Noudjoum Ellil», entres autres tubes du groupe.

Le programme du ministère de la jeunesse et des sports pour les célébrations de Yennayer se poursuivent au complexe olympique Mohamed-Boudiaf et dans plusieurs places publiques de la capitale.

Pour la première fois cette année, et avec le concours de plusieurs départements gouvernementaux, des programmes de célébration du nouvel an amazigh ont été élaboré dans tout le territoire national et se déroulent depuis le 6 janvier.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.