Culture

Médéa : Les mordus de musique traditionnelle et les amateurs de chants mystiques gratifiés durant ce ramadan

Publié par DK News le 14-06-2016, 16h26 | 113
|

 Les mordus de musique traditionnelle ou moderne et les amateurs de chants mystiques ou religieux seront gratifiés, durant ce mois de ramadan, à Médéa, d’un riche et divertissant  programme artistique, élaboré conjointement par la direction de la culture et la maison de la culture Hassan-el-Hassani.

Réunissant différents styles musicaux et genres artistiques, le programmer d’animation mis sur pieds donne, comme il est d’usage, depuis plusieurs années, l’honneur aux chanteurs et musiciens locaux qui vont relayer sur la scène de l’esplanade du lycée «Houari Houari», centre-ville de Médéa ou à travers la quinzaine de communes de la région ou ils seront de passage, pendant le mois de ramadan. Zouhir Briki, Mohamed Araba, Mustapha Belakhel, Cheb Ahmed, se sont quelques noms d’artistes qui vont faire vibrer le jeune public médéen, qui n’hésite plus à se déplacer en masse pour profiter, l’espace d’une prestation, d’un moment de détente et charger les batteries pour le lendemain.

 Si le chaabi, style musical le plus populaire dans la région et ailleurs, sera fortement représenté, lors de ces veillées ramadanesques, d’autres sonorités et tempos auront également droit de citer, avec des soirées Haouzi, Maalouf, Algérois «Dziri» et de la musique moderne, de manière à ratisser large, sans exclusion d’une quelconque catégorie de la population. Singularité de ces veillées, la présence en force du genre «Aissaoua», qui compte un nombre non négligeable de fans, aussi bien à Médéa, qu’à Ouzera, fief de la zaouia «El-Hadi Benaissa», l’une des descendances de la longue lignée des maitres de la «Tarika el-Aissaouia».  Des spectacles de «Madih» et d’inchad, animés par l’association «Anadhol», «El-Wissal», «Al-Aqsa» d’Alger et «El-kabas» de Laghouat, sont programmés, à tour de rôle, à Médéa, Berrouaghia, El-Omaria, Beni-Slimane, Tablat, Si-Mahdjoub, Ouamri, Harbil et Ouled Antar. Les amoureux du 4e art auront leur part de divertissement, avec la programmation au niveau de la salle de spectacle de la maison de la culture de Médéa de cinq pièces théâtrales.

Il s’agit en l’occurrence de, «Ech-chatir», de la coopérative artistique du théâtre d’Alger, «Hadithet el-mila’aaka», de l’association «Masreh Chlef», «Bouhmam El-baghdadi» de la coopérative des services artistiques de Tebessa, «El-Hani» de Mesrah el-Bahdja (Alger) et, enfin, «Houwa wa hiya» de la coopérative «Afker wa Founoun» de Setif.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.