Forum

Révolution: Mme Zohra Drif -Bitat appelle, depuis Ighil Imoula (Tizi-Ouzou), à préserver l’indépendance et l’unité nationales

Publié par DK News le 05-03-2014, 20h33 | 387
|

La moudjahida Zohra Drif Bitat a appelé mardi depuis le village d’Ighil Imoula (40 km environ au sud de Tizi-Ouzou), lieu où fut tirée la Proclamation du 1er Novembre 1954, à préserver l’indépendance et l’unité nationales.

"Aujourd’hui, nous lançons un appel, à partir de ce même lieu historique, pour la préservation de l’indépendance, en restant unis dans le respect de la diversité et des référents culturels", a souligné Mme Drif-Bitat, lors d’une rencontre avec la population de ce village, à l’invitation d’un comité préparatoire pour la création de la Fondation Ighil Imoula.

"En optant pour ce village, situé au cœur de l’Algérie, pour annoncer le déclenchement de la Révolution, les dirigeants de la Cause nationale ont délivré un message clair, celui de l’unité nationale autour de l’objectif de l’indépendance du pays", a-t-elle affirmé, avant de le qualifier de "symbole de l’unité nationale" et de "réponse cinglante aux manœuvres coloniales de division du peuple algérien". 

Habillée d’une tenue kabyle, la moudjahida a été accueillie dans l’enceinte de la stèle du 1er Novembre 1954, aménagée dans la maison où fut tiré le document historique, par Mme Ouiza Zamoum, veuve du défunt moudjahid Ali Zamoum et Tassadit Bouras, veuve du chahid Idir Rabah, propriétaire de la maison historique, en présence du président du comité préparatoire de la Fondation, Abdelkader Abdellaoui.

Livrant son impression sur sa présence en ces lieux, l’héroïne de "La bataille d’Alger", a déclaré: "Je ressens une profonde émotion de me retrouver en ce musée de l’histoire, où trône la ronéo ayant servi au tirage de l’appel à la libération de l’Algérie, il y a plus de 59 ans".

"En visitant ce haut lieu de la Révolution, je ne peux que m’incliner à la mémoire des auteurs de cette proclamation (de novembre 1954) qui ont pu, grâce à leur vision et à une juste analyse de la situation, dépasser l’impasse d’alors dans laquelle était confinée la cause nationale".

Pour sa part, Mme Zamoum Ouiza s’est déclarée "honorée de faire la connaissance d’une grande dame", dont elle dit avoir connu son mari, le moudjahid défunt Rabah Bitat "qui venait, dans les années 1953/54 à Ighil Imoula en compagnie du moudjahid Kaci Abdallah pour apprendre aux militants de la cause nationale la fabrication des bombes artisanales". 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.