Forum

Conférence sur le traitement du cancer par des méga doses de vitamine C - La vitamine C par intraveineuse : Le traitement révolutionnaire et sans effets secondaires

Publié par DK News le 24-01-2015, 20h12 | 2967
|

Des spécialistes en nutrition et en médecine orthomoleculaire ont mis en exergue, hier, l’avantage de l’utilisation de megadose de vitamine C par intraveineuse dans le traitement du cancer et d’autres maladies chroniques et dégénératives comme le diabète, Parkinson et Alzheimer.

Intervenant lors du forum du quotidien DK News, le president de la Société algérienne de nutrition (Sanmo),  Dr Ilyes Baghli, le vice-président de la Sanmo, Dr Tahar Naili et le président de la Société internationale de médecine orthomoleculaire (Isom) et directeur du Collège international de thérapie intraveineuse.

Pr Atsuo Yanagisawa, ont mis en évidence les intérêts d’utiliser le protocole du Riordon (vitamine C par voie intraveineuse) dans le traitement du cancer et d’autres maladies soit par complémentarité de la thérapie conventionnelle à savoir la radiothérapie et chimiothérapie ou bien en monothérapie pour les personnes malades présentant des contre-indications pour la thérapie conventionnelle (radiothérapie).

L’avantage du protocole de Rioradan réside dans l’absence d’effet secondaire comparativement à la radio et chimiothérapie comme par exemple les chutes de cheveux, l’amaigrissement et les vomissements, a indiqué le Dr Baghli, à cette occasion.Il a aussi ajouté que cette thérapeutique est à faible cout, souhaitant que ce mode de traitement soit introduit en Algérie et inséré dans le plan cancer.

Pour ce faire, il a donc suggéré l’autorisation de  mise sur le marché des ampoules de 25 gr de vitamine C ou bien d’importation de ces formes injectables.

La vitamine C prévient les maladies chroniques et le cancer

La dose recommandée pour les malades atteints de cancer est de 75 g à raison de deux fois par semaine, a-t-il ajouté. S’agissant de la prévention, le Dr Naili a expliqué que la vitamine C joue un rôle important comme moyen de prophylaxie contre les maladies dégénératives (Parkinson, Alzheimer et autre) et pouvait aussi prévenir la plupart des cancers.

Il a aussi mis l’accent sur les effets néfastes du vaccin contre le papillomas virus (HPV) notant que ce dernier est responsable de maux neurologiques et autres. Dans le même ordre d’idée, il a indiqué que la vitamine C protège les personnes exposées aux radiations nucléaires dans les zones à risque (Regane).

De son côté, le président de l’ISOM, a fait savoir que plusieurs malades atteints de cancer et n’ayant pas répondu au traitement conventionnel (radio et chimiothérapie) ont bien réagi au protocole de Riordan soit par une totale rémission ou bien par l’arrêt de l’évolution du cancer. « Les patients étaient en meilleure forme après le recours à la vitamine C et présentaient moins de symptômes, fatigue chronique, asthénie et affaiblissement, qu’avant le traitement », a-t-il fait remarqué.

Nécessité d’introduire le protocole de Riordan en Algérie

Pour le cas de l’Algérie, le Dr Naili et le Dr Baghli ont également présenté des cas de patients qui ont bien tolérés le traitement et ont vu la maladie s’estompée après le recours à cette méthode thérapeutique. Dans le cas de l’association du protocole de Riordan avec la chimiothérapie et la radiothérapie, le Pr Yanagisawa a, ainsi, expliqué que les effets indésirables de la radiothérapie diminuaient considérablement.

Les trois intervenants se sont aussi accordés à dire que la médecine orthomoleculaire est une médecine qui devrait être complémentaire à la médecine allopathique car elle utilise des produits naturel et ne donne, donc, aucun effet négatif.  Ainsi, ils ont préconisé aux personnes présentant des stress oxydatif ou menant un train de vie stressant de prévoir une supplémentation vitaminique et en oligo-éléments pour prévenir les maladies.

Par Par Sonia Belaidi


GUERIR par la vitamine C

Accompagné des membres de la Société algérienne de médecine orthomoléculaire, le professeur Atsuo Yanagisawa, président de la société au niveau mondial a intervenu pour rappeler les bienfaits de l’administration à haute dose en intraveineuse de vitamine C pour le traitement de nombreuses maladies dont les cancers.

Les arguments indéniables sont : des malades traités de cette façon ont été guéris et n’ont pas connu les effets secondaires que laissent la chimiothérapie et la radiothérapie. «Il est préférable d’essayer ce traitement avant de se soumettre à la chimiothérapie et à la radiothérapie».

Le professeur Atsuo Yanagisawa expose que sa première expérience de soin, au Japon, a été de guérir un patient qu’il a consulté pour un lymphome. Après avoir obtenu l’accord de Wichita où se trouve la clinique Riordan, ce médecin qui a inventé de protocole d’administration à haute dose de vitamine C par intraveineuse, a constaté qu’au bout de 3 mois à raison de 2 séances par semaine le lymphome avait été résorbé. La guérison était totale.

Ilyes Baghli rapporte qu’un travailleur de Sonatrach qui avait un médulloblastome a consulté, a été traité selon les mêmes protocoles et s’est trouvé guéri. Il a demandé s’il fallait utiliser la prise en charge qui lui avait été accordée pour effectuer des examens de contrôle à Montpellier : l’IRM a montré une totale disparition du mal. Le travailleur a repris son travail.

Ces exemples, tout comme ceux qui ont cours aux USA et au Japon sont-ils suffisants ?
En tout cas, les animateurs de la Société algérienne de médecine orthomoléculaire ont pris contact avec le professeur Zitouni, chargé par le président de la République de conduire à bon port le «Plan Cancer» algérien :

«Il nous a écoutés ; il sait que lorsqu’un cancer s’avère difficile à traiter par la patiente enceinte ou pour des risques d’effets secondaires dangereux à cause de la chimiothérapie ou de la radiothérapie, la Sanmo était disposée à apporter son concours pour peu que les autorisations de mise sur le marché des ampoules de 28 grammes vitamines C soient effectives ou que l’Algérie en produise.»

Ilyes Baghli a annoncé que la Société internationale a publié un livre de protocoles de traitement par l’administration de hautes doses de vitamine C pour de très nombreuses maladies : «Ce sont 800 pages contresignées par 65 sommités médicales.»  Nouvelle, naturelle, la médecine orthomoléculaire tente de rompre le cercle des sceptiques. En Algérie aussi.

Par O. L.


Une thérapie contre le cancer

 

Traitement du cancer par la Vitamine «c» à fortes doses. Plus qu’une idée, un fait avéré, car expérimenté positivement aux Etats-Unis et au Japon. Au rythme où vont les prises en charge des décisions, une idée complètement nouvelle et qui est crédibilisée risque de passer une quarantaine d’années pour sa mise sur le marché.

Nos illustres invités nous ont informé que la vitamine C à fortes doses produit un effet positif dans le cas du cancer.Le professeur japonais étend l’usage de la thérapie par la vitamine C aux maladies à dégénérescence neurologique tel Parkinson, mais ce ne sont pas tous les cas de Parkinson qui peuvent répondre à ce traitement.

Pour nous en parler, pour nous convaincre, rien de mieux que d’engager un débat avec la presse. C’est ce qu’ont fait  hier trois personnalités à partir du Forum de DK News.  Il s’agit du président de la société Algérienne de nutrition, (Sanmo) le Dr Ilyes Baghli, le président de la société internationale de nutrition, le Pr Atsuo Yanagisawa, le Pr en immunologie, Mustapha Oumouna et le vice président de la Snamo, le Dr Tahar Naili. 

Ce type de traitement du cancer par la vitamine C peut arrêter la dégradation du corps et lui conférer un certain confort de vie que les cancéreux n’ont pas à un stade avancé. C’est du moins ce qu’on avait compris  en écoutant les trois conférenciers.

Peut-on par la nutrition trouver la dose de vitamine C capable de donner au corps la quantité qu’il désire pour tuer les cellules cancéreuses ? Non, car il en faudrait de grandes quantités d’aliments qui dépassent la capacité d’absorption.

Par Said Abjaoui


Complications médicamenteuses   : Les médicaments tuent 10 000 personnes par an aux USA !

 

Les effets secondaires des médicaments sont responsables de plus de 10 000 décès par an aux USA. «Contrairement aux médicaments, les vitamines n’ont aucun effet secondaire ou négatif sur l’organisme bien au contraire.

Prise par mégadoses, la vitamine C améliore sensiblement l’état de santé des personnes atteintes de cancer ou de maladies neurologiques.
Chose qui est sûre, «aucun décès n’a été imputé à ce jour à la vitamine C» a souligné le Pr Atsuo.


Prise en charge des cancéreux : La SANMO appel à l’introduction du Protocole de Riordan

Le président de la Société algérienne de médecine orthomoléculaire, Dr Ilyes Baghli, a lancé un appel hier en direction  en direction du Pr Messaoud Zitouni, chargé par le chef de l'Etat de l'élaboration et du suivi du Plan national anti-cancer, pour l’introduction du protocole de Riordan dans le programme thérapeutique de lutte contre le cancer en Algérie.

«Non seulement le traitement par méga doses de vitamines C a démontré son efficacité dans la réduction des effets indésirables liées à la chimio et radiothérapie, mais aussi il a permis à certains patients de guérir définitivement du cancer», a indiqué le Dr Baghli.


Il est à l’origine: de troubles neurologiques Faut-il interdire le vaccin contre le HPV en Algérie ?

Selon le Pr Atsuo, le vaccin contre le papillomavirus humain HPV, aurait causé des troubles neurologiques à plus de 1000 jeunes japonaises.«3 000 jeunes femmes ont eu le même problème au Danemark.  Ce n’est pas le vaccin en lui-même qui est nuisible mais les adjuvants qu’il contient.

Dans ce cadre, je salue la décision des autorités sanitaires algériennes qui ont choisi de ne pas introduire ce vaccin dans le pays» a déclaré le professeur japonais Atsuo Yanagisawa.
Par R. R.

|

Haro sur TOR !

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.