Santé

Palestine Médecins sans frontières : "Sans ravitaillement, nous serons contraints de suspendre nos activités à Ghaza"

Publié par DK NEWS le 22-06-2024, 16h43 | 2
|

L'organisation non gouvernementale Médecins sans frontières a signalé une grave pénurie de médicaments essentiels et d'équipements médicaux dans la bande de Ghaza, prévenant qu'elle sera "contrainte d'arrêter ou de réduire certaines de ses activités".

Dans un communiqué, MSF a expliqué qu'elle n'est plus en mesure d'acheminer, depuis fin avril, du matériel médical dans la bande de Ghaza, soumise à une agression génocidaire menée par les forces d'occupation sioniste depuis 9 mois.

La même source a précisé que la fermeture du poste frontière de Rafah avec l'Egypte suite à l'attaque de l'armée sioniste sur le sud de la bande de Ghaza le 6 mai, a entravé l'entrée de l'aide humanitaire via le poste frontière de Karem Abou Salem (sud).

"Sans réapprovisionnement en fournitures médicales dans les prochains jours, nous serons contraints d'arrêter ou de réduire considérablement certaines de nos activités médicales à Ghaza", a regretté MSF.

Depuis le 7 octobre dernier, l'entité Sioniste mène une agression dévastatrice contre Ghaza, faisant près de 123.000 martyrs et blessés palestiniens, et mettant l'occupant sioniste dans un isolement international qui lui a valu des poursuites devant la Cour Internationale de Justice.

L'entité Sioniste poursuit son agression malgré deux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU visant à arrêter immédiatement les opérations et en dépit des ordonnances de la Cour internationale de Justice de mettre fin à l'invasion de Rafah, de prendre des mesures pour prévenir les actes à caractère "génocidaire" et améliorer la situation humanitaire à Ghaza.

 

Agression sioniste: la chaleur intense pourrait aggraver la crise sanitaire pour les Ghazaouis, prévient l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti vendredi que la chaleur torride qui règne dans la bande de Ghaza pourrait aggraver les problèmes de santé des Palestiniens déplacés par les bombardements sionistes. 

"Nous avons assisté à des déplacements massifs au cours des dernières semaines et des derniers mois, et nous savons que la combinaison de la chaleur peut provoquer une augmentation des maladies", a déclaré Richard Peeperkorn, représentant de l'OMS dans les Territoires palestiniens occupés.

"Nous avons une contamination de l'eau à cause de la hausse des températures, et nous aurons beaucoup plus de détérioration des aliments à cause de la température élevée. Nous aurons des insectes, des moustiques et des mouches, de la déshydratation et des coups de chaleur".

Le Dr. Peeperkorn a indiqué qu'"à Ghaza, en raison des mauvaises conditions d'approvisionnement en eau et d'assainissement, le nombre de cas de diarrhée était 25 fois plus élevé que d'habitude".

Le représentant onusien a déclaré qu'environ 10 000 patients devaient encore être évacués pour raisons médicales de Ghaza, dont la moitié souffrent de maladies liées à l'agression sioniste.     

        

Cisjordanie occupée: deux Palestiniens tombés en martyrs sous les balles de l'armée sioniste

 

Deux Palestiniens sont tombés en martyrs sous les balles de l'armée sioniste vendredi à Qalqilya, en Cisjordanie occupée, ont indiqué les autorités palestiniennes.

Mahmoud Hassan Abdel Rahman Zaid, 28 ans, et Ihab Abdel Karim Musa Abu Hamed, 29 ans, ont été tués par des tirs de l'occupation à Qalqilya, a indiqué le ministère palestinien des Affaires civiles, dans un communiqué.

"Au moins deux Palestiniens sont tombés en martyrs cet après-midi lorsque les forces d'occupation ont ouvert le feu sur un véhicule", a indiqué de son côté l'agence de presse officielle palestinienne Wafa.  

Depuis le 7 octobre 2023, au moins 549 Palestiniens sont tombés en martyrs en Cisjordanie par des soldats ou des colons, selon les autorités palestiniennes.

               

Ghaza: les femmes touchées de manière disproportionnée par les agressions sionistes (ONU)

 

Ce qui se passe dans la bande de Ghaza est une "guerre contre les femmes", compte tenu du grand nombre de victimes des bombardements sionistes parmi les Palestiniennes, a déclaré la Représentante spéciale du Bureau des Nations Unies pour la femme en Palestine, Maris Guimond, à l'issue d'une une visite d'une semaine dans l'enclave.

Dans une interview accordée à distance au site "United Nations News", Mme Guimond a décrit l'ampleur des scènes de destruction et de déplacements, soulignant l'impact disproportionné des agressions sionistes à Ghaza sur les femmes, dans lesquelles plus de 10.000 Palestiniennes sont tombées en martyrs depuis le début du génocide en octobre 2023.

"Quand vous regardez le nombre de morts et de blessés parmi les femmes, vous constatez qu'il est sans précédent, c'est pour cette raison que nous disons qu'il s'agit d'une guerre contre les femmes", a-t-elle expliqué, notant que les femmes de Ghaza sont confrontées quotidiennement à des difficultés pour accéder aux services de base, et qu'elles supportent également le fardeau supplémentaire de s'occuper des enfants, des personnes âgées et des personnes handicapées, dont le nombre a augmenté en raison des attaques sionistes.

"Des familles entières ont été anéanties lors de frappes aériennes, et tous ceux que j'ai rencontrés ont raconté des histoires très terribles", a-t-elle déploré, soulignant que "nous avons rarement été témoins d'un tel niveau de meurtres et de blessures de femmes".

La responsable onusienne a ainsi jugé "important" un cessez-le-feu, déplorant le fait que l'entité sioniste poursuit son agression contre Ghaza, malgré deux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU visant à y mettre un terme immédiat, et les ordonnances de la Cour internationale de Justice (CIJ) appelant à stopper l'invasion des forces d'occupation à Rafah,  prendre des mesures pour prévenir les actes de génocide et améliorer la désastreuse situation humanitaire dans l'enclave palestinienne.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.