Hi-Tech

IRAN : La distribution d'essence a du mal à redémarrer après une cyberattaque

Publié par DK NEWS le 27-10-2021, 22h06 | 13
|

L'Iran peine mercredi à relancer son système de distribution de carburant, 24 heures après avoir été la cible d'une cyberattaque sans précédent, qui aurait été initiée de "l'étranger", selon des responsables sécuritaires.  Sur les 4.300 stations-service à travers le pays, seulement 220 ont pu être reconnectées au système central de distribution, a expliqué dans la matinée à l'agence officielle Irna la porte-parole de la Société nationale de distribution des produits pétroliers, Fatemeh Kahi. Dans un pays où l'essence coule à flot à un prix défiant toute concurrence, tous les automobilistes qui veulent acheter du carburant à prix avantageux doivent se procurer une carte numérique délivrée par les autorités. Elle permet de bénéficier d'un montant mensuel d'essence à un tarif subventionné et, une fois le quota utilisé, d'acheter de l'essence au "tarif libre", plus chère. Mercredi, "près de 3.000 stations peuvent distribuer du carburant, mais au tarif libre", sans cette carte, à un prix trois fois plus élevé que l'essence subventionnée, a ajouté la porteparole. L'Iran dispose des troisièmes réserves de pétrole au monde et occupait en 2020 la cinquième place comme producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Le président Ebrahim Raïssi a souligné la nécessité d'anticiper, de se prémunir contre les cyberattaques. "Dans le domaine de la cyberguerre, il faut être sérieusement préparé, et les instances concernées ne doivent pas permettre à l'ennemi de poursuivre ses objectifs sinistres dans ce domaine", a-t-il dit selon Iribnews, le site internet de la télévision d'Etat. Dans l'une des principales artères du nord de Téhéran, le trafic était perturbé mercredi en raison d'une longue file de voitures qui s'était formée près d'une station-service, selon des médias. "Les gars, pouvezvous me dire où on peut obtenir de l'essence à l'est, au nord-est, ou encore au nord de Téhéran?", a interrogé mercredi une internaute sur Twitter, à la recherche du précieux carburant.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.