Hi-Tech

Cyberattaque aux Etats-Unis : Des pirates "disciplinés et concentrés", selon les experts

Publié par DK NEWS le 24-02-2021, 19h09 | 30
|

L'attaque a débuté en mars, les pirates profitant d'une mise à jour d'un logiciel de surveillance développé par une entreprise du Texas, SolarWinds, utilisé par des dizaines de milliers d'entreprises et d'administrations dans le monde. 
Des systèmes informatiques d'agences du gouvernement américain, parmi lesquelles les départements d'Etat, du Commerce, le Trésor, la Sécurité intérieure et les Instituts nationaux de la Santé ont été aussi visés. 
L'attaque a été découverte en décembre par le groupe de sécurité informatique FireEye, lui-même victime de cyberattaques. 
Les pirates "étaient disciplinés et concentrés", a affirmé devant la commission du renseignement au Sénat le patron de FireEye, Kevin Mandia. 
"Ils visaient des cibles spécifiques, ils avaient un plan et un programme de collecte de données", a-t-il précisé. 
"Nous avons des indices substantiels qui pointent vers l'Agence du renseignement extérieur russe, et aucun indice ne nous mène autre part", a pour sa part estimé le président de Microsoft Brad Smith. 
Les autorités américaines ont déjà désigné la Russie comme le principal suspect de cette attaque et le Washington Post a indiqué mardi que le gouvernement étudiait la possibilité d'imposer des sanctions à Moscou. 
Microsoft avait révélé en décembre que les pirates avaient au accès à une partie du code informatique de l'entreprise en piratant le compte d'un salarié. Selon Brad Smith, "au moins 1.000 ingénieurs, très qualifiés et capables" ont participé à l'attaque "la plus sophistiquée que nous ayons jamais vu jusqu'ici" qui a aussi visé des sociétés au Mexique, au Canada, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Espagne et aux Emirats arabes unis. 
Autre faille utilisée par les pirates, l'absence d'une autorité centralisant les informations sur les cyberattaques alors que les contrats de Microsoft avec les agences gouvernementales interdisent à la société de communiquer sur des attaques avec d'autres agences, a ajouté Brad Smith. 
Parmi les pistes à explorer, le président de Microsoft a émis l'idée d'obliger une société victime de cyberattaque de faire une "notification confidentielle" à une e ntité gouvernementale qui serait chargée du partage de renseignement. 
Le patron de FireEye a lui insisté sur la nécessité de protection juridique pour les entreprises comme SolarWinds face à d'éventuelles poursuites de ses clients victimes de cyberattaque. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.