Actualité

L'Algérie est engagée dans une lutte "sans relâche" contre les différentes menaces à ses frontières

Publié par Dknews le 10-08-2020, 18h46 | 6
|

L'Algérie est engagée dans une lutte "sans relâche" contre les différentes menaces à ses frontières et "privilégie" les voies de la coopération et du dialogue avec l'ensemble de ses voisins pour contrecarrer toute forme de trafic et de terrorisme transnational, a indiqué Arslan Chikhaoui, expert membre du Forum économique mondial.

"L'Algérie est engagée dans une lutte sans relâche contre les différentes menaces à ses frontières et privilégie, en ce sens, les voies de la coopération et du dialogue avec l'ensemble de ses voisins pour contrecarrer la logique des 2T (Trafics et Terrorisme transnational)", a souligné M.

Chikhaoui dans une contribution publiée,lundi, dans le quotidien national l'"Expression", précisant que pour l'Algérie, les politiques de lutte contre ces différents fléaux ainsi que la politique de gestion de ses frontières, restent "en accord et guidées" par cinq principes. Il s'agit, a-t-il expliqué, du principe d'intangibilité des frontières qui reconnaît à chaque pays les frontières héritées au moment des indépendances, du principe de la souveraineté dans ses espaces terrestre et aérien qui tire ses références du droit algérien et du droit international.

Il s'agit aussi du principe de bon voisinage, du principe de bornage des frontières et le développement des régions frontalières, et celui de non-ingérence qui puise ses référents dans la doctrine de politique étrangère et de défense de l'Algérie. M. Chikhaoui note que la lutte contre l'immigration clandestine, le narcotrafic, la criminalité transfrontalière et le terrorisme ainsi que le soutien au développement économique durable des zones frontalières demeurent les grandes priorités des autorités algériennes, estimant que "l'Algérie, avec son expérience éprouvée en matière de lutte contre le terrorisme ainsi que ses moyens, est en mesure de jouer un rôle moteur dans ce contexte", souligne-t-il. Dans ce cadre, l'expert rappelle toutes les initiatives auxquelles l'Algérie prend part, à l'échelle régionale et internationale, ne ménageant aucun "effort pour lutter contre le terrorisme, le trafic de tout genre et le crime organisé".

Ainsi, elle fait partie de la Convention arabe sur la suppression du terrorisme adoptée en 1998 et le protocole à la convention de l'Union africaine (UA) sur la prévention et la lutte contre le terrorisme de 2004. Elle a été également à l'origine de l'élaboration d'une stratégie unifiée pour faire face aux fléaux répandus au Sahel (terrorisme, trafic de stupéfiants et crime organisé transfrontalier) qui s'est traduite, en 2009, par la conclusion d'un mémorandum de coopération et de coordination des actions avec le Mali, le Niger et la Mauritanie.

Sur la base de ce mémorandum, a été créé, en 2010, un Comité d'état-major opérationnel conjoint "Cemoc" installé à Tamanrasset (Sud de l'Algérie) et une Unité de fusion et de liaison "UFL" a également été installée pour coordonner les efforts opérationnels des quatre pays.

L'Algérie participe, aussi, au niveau méditerranéen, à toutes les réunions des 5+5, notamment celles des ministres de l'Intérieur et des ministres de la Défense. Elle introduit régulièrement au niveau de l'Assemblée générale des Nations unies une résolution pour le renforcement de la sécurité et la coopération en Méditerranée à l'exemple de la résolution 66/63 de Décembre 2011 adoptée par consensus. Elle fait également partie des trois conventions de l'ONU de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants, de corruption et de criminalité transnationale organisée.

L'Algérie est activement engagée dans plusieurs actions multi-facettes de coopération et d'aide des pays du Sahel contribuant, notamment, au développement de cette région-a-t- il ajouté.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.