Santé

Autisme :Une intervention dès 6 mois permettrait d’éliminer les symptômes par la suite

Publié par DK NEWS le 11-03-2020, 14h43 | 4
|

Une étude américaine confirme le bénéfice d'une intervention précoce sur les premiers signes d'autisme chez les nourrissons.
Un diagnostic de l'autisme dès l'âge de six mois permettrait d'éliminer par la suite les symptômes de la maladie, d'après une toute nouvelle étude américaine, publiée dans la revue scientifique Journal of Autism and Developmental Disorders.
Actuellement, la plupart des enfants autistes sont diagnostiqués à partir de l'âge de 3 ans, notamment quand un retard de langage se manifeste.
Ici, les chercheurs de l'UC David MIND Institute de Californie (Etats-Unis) ont choisi de s'intéresser à des enfants autistes de 6 à 15 mois.
Ceux-ci présentaient des symptômes caractéristiques : la perte de contact visuel et de l'intérêt pour les interactions sociales, des mouvements répétitifs et un manque de communication.
Le traitement mis à l'essai chez les nourrissons fut alors « délivré » par ceux qui passaient le plus de temps avec les bébés : les parents eux-mêmes.
Avec l'aide et le soutien des thérapeutes, les parents ont veillé à favoriser au mieux les interactions avec l'enfant de manière à développer un intérêt chez le nourrisson.
Les parents tentaient alors de créer une routine sociale agréable pour l'enfant, dans le but d'accroitre sa capacité d'apprentissage.
Les interventions étaient axées sur l'augmentation des interactions parent-enfant, apportant sourires et réjouissances au duo formé. L'utilisation de jouets pour soutenir l'attention de l'enfant était également à l'essai.
Six enfants sur sept sans symptômes à l'âge de 3 ans
« Six enfants sur sept ont retrouvé leurs capacités d'apprentissage et de langage entre leur 2ème et 3ème anniversaire » se réjouit la professeure Rogers, auteure principal de l'étude.
 « Et ce sont les parents, non les thérapeutes, qui ont permis cela, insiste la chercheuse, les parents sont avec leurs bébés au quotidien. Ce sont ces petits instants, lors du changement de couche, du repas, des jeux, des promenades, qui font les moments cruciaux de l'apprentissage pour ces bébés. Et seuls les parents peuvent en tirer tous les bénéfices. »
Si l'étude donne beaucoup d'espoir quant aux possibilités de traitements de l'autisme, elle met surtout en lumière la nécessité de développer un diagnostic précoce, avant la scolarisation de l'enfant, si l'on veut obtenir les meilleurs résultats.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.