Actualité

Présidentielle: La prise en charge des aspirations du Hirak au cœur des engagements du président élu

Publié par Dknews le 15-12-2019, 18h33 | 19
|

Le président de la République élu Abdelmadjid Tebboune s'est engagé, durant sa campagne électorale, à répondre aux aspirations «légitimes» exprimées par le Hirak, qualifiant ce mouvement populaire de «bénédiction» qui a permis à l'Algérie d»éviter des catastrophes».

Cet engagement a été réitéré par le président élu dés sa première conférence de presse animée vendredi juste après l'annonce par l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) des résultats préliminaires du scrutin au cours duquel il a été conforté avec 58,15% des suffrages exprimés.

«Je m'adresse directement au Hirak, que j'ai, à maintes reprises, qualifié de bénédiction, pour lui tendre la main afin d'amorcer un dialogue sérieux au service de l'Algérie, et l'Algérie seule», a-t-il déclaré.

Le président élu a souligné, également, que «le Hirak a permis l'émergence de plusieurs mécanismes», citant notamment la création de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) qui «a remis l'Algérie sur les rails de la légitimité, la préservant de l'aventurisme et des manoeuvres qui ont failli torpiller le peuple algérien».

Promettant d'oeuvrer à «rendre justice à toutes les victimes de la «Issaba» (bande criminelle), il a estimé, en outre qu'«il est temps de concrétiser les engagements pris lors de la campagne électorale, sans aucune exclusion ou marginalisation, ni intention de vengeance».

Assurant qu'il travaillerait avec «toutes les parties pour tourner la page du passé» et aller vers une «Nouvelle République avec un nouveau esprit et une nouvelle approche», M. Tebboune a saisi cette occasion pour rendre hommage à l'Armée nationale populaire (ANP), «digne héritière de l'Armée de libération nationale (ALN), et à son Haut Commandement», en particulier le général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'ANP, ainsi qu'aux autres corps de sécurité qui ont «géré la situation avec sagesse et clairvoyance et veillé à la protection absolue du Hirak».

 

Des réformes qui cadrent avec les revendications du mouvement populaire

La volonté affichée par le premier magistrat du pays à répondre aux aspirations du Hirak a été traduite par les 54 engagements contenus dans son programme électoral, placé sous le thème «Engagés pour le changement, capables de le réaliser» qui vise à l'instauration d'une «nouvelle République».

En effet, le candidat indépendant s'était engagé à «tout entreprendre pour réaliser les attentes et aspirations légitimes portées par le Hirak du 22 février».

Dans ce sillage, il avait annoncé une «profonde réforme» de la Constitution, en associant notamment des universitaires, des intellectuels, des spécialistes et des membres de la communauté nationale établie à l'étranger pour «une reformulation du cadre juridique des élections, un renforcement de la bonne gouvernance à travers la séparation du monde des affaires de la politique, et une mise en place de mécanismes garantissant la probité des fonctionnaires publics».

Parmi les autres priorités du président élu en matière de prise en charge des revendications portées par les acteurs du Hirak, figure aussi la révision de la Loi électorale afin de doter, a-t-il souligné, «le pays d'institutions élues légitimement par le biais d'élections honnêtes libérées de l'emprise de l'argent».

La composante du prochain gouvernement, qui comprendra des ministres jeunes de moins de 30 ans, constituera également aussi une des réponses aux attentes exprimées par le mouvement populaire.

M. Tebboune a promis, par ailleurs, de consolider la liberté de la presse et de soutenir les organisations et associations afin d'édifier une «société civile libre et active en mesure d'assumer sa responsabilité en tant que contre-pouvoir».

Persuadé que les 54 engagements pris dans le cadre de son programme électoral, y compris parmi les réformes envisagées dans les domaines socio-économiques et culturel, cadrent avec le «vécu et les revendications du Hirak», le président élu s'est dit convaincu qu'un dialogue «sérieux» entre les Algériens permettra de bâtir «l'Algérie nouvelle».

 

Le président sahraoui félicite le président élu Abdelmadjid Tebboune

Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et Secrétaire général du front Polisario, Brahim Ghali, a adressé un message de félicitations à M. Abdelmadjid Tebboune, à l'occasion de sa victoire à l'élection présidentielle du 12 décembre, dans lequel il a loué «l'expérience algérienne exceptionnelle qui était à la hauteur des aspirations».

S'adressant en son nom et au nom du peuple et du gouvernement sahraouis, le président sahraoui a exprimé à M. Tebboune «ses voeux les plus sincères», lui souhaitant «réussite et succès dans cette mission noble dont le peuple algérien frère l'a chargée».

Il a dit, à ce propos, qu'il avait «suivi avec intérêt et admiration, à l'instar du monde entier, le déroulement de l'expérience algérienne exceptionnelle qui était à la hauteur des aspirations», couronnée par la proclamation de M. Tebboune président élu de l'Algérie.

M. Ghali a affirmé, par ailleurs, que le peuple sahraoui «ne peut qu'exprimer sa profonde satisfaction et son espoir dans cette grande démarche», souhaitant voir le président Tebboune concrétiser «la volonté et l'aspiration du peuple algérien frère à l'édification d'une Algérie moderne, allant de l'avant sur le chemin du serment fait aux chouhada, au sein de laquelle la suprématie de la loi et l'Etat des institutions seront consolidés, et le développement, le progrès et la prospérité renforcés».

Il a réaffirmé, à cette occasion, «sa volonté sincère et sa détermination à consolider les relations de fraternité et d'amitié liant les deux peuples frères en Algérie et au Sahara Occidental», soulignant «la solidarité et le soutien indéfectible du peuple algérien à la lutte du peuple sahraoui pour la liberté, l'indépendance et l'autodétermination, conformément aux principes de la Glorieuse révolution du 1er Novembre et aux chartes et résolutions de l'ONU et de l'Union africaine (UA), dans le cadre de la coopération, du bon voisinage et du respect mutuel».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.