Actualité

Bengrina promet un système républicain de rupture avec les anciennes pratiques

Publié par Dknews le 08-12-2019, 18h03 | 0
|

Le candidat à l'élection présidentielle du 12 décembre Abdelkader Bengrina s'est engagé, samedi à Alger, à asseoir un système républicain et démocratique puisant sa légitimité du peuple et consacrant la rupture avec les anciennes pratiques.

Animant un meeting à la Coupole du Complexe sportif Mohamed-Boudiaf, au 21e jour de la campagne électorale, M. Bengrina s'est engagé, en cas de victoire, a asseoir «un système de gouvernance républicain et démocratique puisant sa légitimité du peuple algérien, consacrant la rupture avec les anciennes pratiques et ayant pour références la Déclaration du 1er Novembre 1954 et la Glorieuse guerre de libération».

Il a promet, dans ce sens, d'£uvrer à la sauvegarde des constantes de la nation, notamment par la réhabilitation de la langue arabe et sa généralisation à travers les départements ministériels, et à la protection de l'unité et de la cohésion du peuple.

Mettant en garde quiconque s'avise de porter atteinte à l'unité du peuple algérien, le président du Mouvement El-Bina a affirmé que la justice sera intransigeante avec ces individus.

Le front interne doit rester fort de même que la cohésion entre le peuple et l'Armée nationale populaire (ANP) et les différents corps de sécurité afin de «contrecarrer les tentatives visant la sécurité et la stabilité de l'Algérie», a soutenu M. Bengrina.

Le prétendant à la magistrature suprême a, par ailleurs, promis d'ouvrir un dialogue national inclusif en vue de renforcer l'unité nationale, de préserver notre stabilité et notre sécurité et de garantir la prospérité de notre société».

Par ailleurs, le candidat Bengrina a évoqué «une confrontation de vues, dans le société, entre ceux qui s'opposent à la solution constitutionnelle et plaident pour une période de transition et ceux qui sont favorables au processus électoral, car conscients des menaces que peut constituer la transition pour l'intérêt du pays».

«Le Hirak populaire, a-t-il ajouté «a brisé l'injustice et la marginalisation et conduit les têtes de la corruption politique et financière en prison», affirmant que «nul ne peut nier que l'Algérie d'après le 22 février ne sera jamais celle d'avant cette date».

Le candidat du Mouvement El-Bina a appelé «les sages à la tête du pouvoir, et notamment l'Institution militaire à accompagner l'élection et à garantir les conditions de sa régularité, afin que le 12 décembre soit la date de la mise en place des fondements de l'édification d'un Etat fort», a-t-il dit.

Après avoir demandé à l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) d'accélérer l'enquête sur ce qu'il a qualifié de «tentatives de certaines parties de frauder aux élections», il a affirme «détenir des preuves en images et son».

Mettant en garde contre «l'impact de toute tentative de fraude sur la confiance du peuple et sur les dérapages qu'elle risque de provoquer», il a appelé à saisir l'occasion du scrutin du 12 décembre pour «aboutir à un Etat fort que nous construisons ensemble en tant que génération de l'indépendance».

Le candidat Bengrina achèvera sa campagne électorale dimanche (demain) dans sa ville natale, Ouargla, où il animera un meeting populaire .

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.