Santé

FNDS: appel à davantage de don de sang

Publié par Dknews le 14-06-2019, 16h58 | 5
|

La Fédération nationale des donneurs de sang (FNDS) a réitéré son appel à tous les citoyens pour faire don de leur sang en vue de sauver la vie des malades qui ont grandement besoin de cette substance vitale dans les différents services hospitalier à travers le territoire national.

A la veille de la célébration de la Journée mondiale du don de sang coïncidant avec le 14 juin de chaque année, le président de la FNDS, Kaddour Gharbi a appelé tous les citoyens en bonne santé, âgés entre 18 et 65 ans, à se rapprocher des centres de transfusion sanguine des établissements hospitaliers pour faire don de ce liquide précieux.

Dans une déclaration à l'APS, M. Gharbi a rassuré les donneurs de sang que le matériel de prélèvement est "sécurisé et stérilisé à usage unique", les encourageant à faire don de leur sang qui "ne contribue pas uniquement au renouvellement du sang dans le corps dès les premières heures de l'opération mais donne une satisfaction au donneur, étant '"un acte de bienfaisance", précisant que le donneur bénéficie d'analyses médicales et de carte de groupage gratuitement.

Lire aussi: L'Algérie célèbrera vendredi la Journée mondiale du donneur de sang

Entre autres catégories des malades qui ont grandement besoin de cette substance vitale, M. Gharbi a cité les enfants atteints d'hémophilie, de thalassémie et de cancer, les parturientes qui font des hémorragies pendant l'accouchement et les victimes d'accidents.

Les donneurs hommes peuvent faire don de leur sang 5 fois par an contre 3 fois par an pour les femmes, a-t-il rappelé, indiquant que les malades chroniques et les femmes enceintes sont exclus de cette opération.

 

60% des poches de sang collectées par le CHU Mustapha-Pacha sont affectées à d'autres hôpitaux

De son côté, le Chef de service du Centre d'hémobiologie et de transfusion sanguine du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha-Pacha, le Pr. Issam Friga a fait savoir que le service avait accueilli 27.000 donneurs, relevant que 40% du sang collecté était utilisé à l'intérieur de l'établissement hospitalier, tandis que 60% restant est affecté à d'autres hôpitaux.

Le plus grand taux du sang collecté (entre 19.000 et 20.000 donneurs) est orienté vers l'hôpital, tandis que 8.000 donneurs sont accueillis au niveau de ses unités mobiles de collecte de sang à travers les communes de la capitale, a indiqué le Pr. Friga qui précise qu'un taux très faible parmi ces donneurs, est constitué de donneurs occasionnels et non réguliers, tandis qu'une grande partie est constituée de donneurs familiaux.

Compte tenu du nombre important de spécialités disponibles au niveau du CHU (49 spécialités) et de sa capacité d'accueil (1500 lits), le service du Centre de transfusion sanguine travaille 24/24h et 7/7 et fournit cette matière vitale aux services d'autres hôpitaux, même pendant les circonstances difficiles, a ajouté  le même responsable.

Le service du Centre de transfusion sanguine au sein du même CHU, est assuré par 24 médecins, dont deux spécialistes et deux médecins résidants, d'autant plus que l'équipe travaille en garde, en vue d'assurer de la disponibilité du sang, en cas de besoin.

Parmi les services qui ont grandement besoin de cette matière vitale, le Pr. Friga a cité les services d'oncologie et d'hématologie, dont les patients ont besoin de transfusion sanguine régulière, car, a-t-il ajouté, leur vie " en dépend ", outre les services de gynécologie obstétrique et de différents types de chirurgie.

Le même spécialiste a mis l'accent, d'autre part, sur la nécessité de "mettre en place une politique nationale de don de sang, indépendamment de l'Agence national du sang (ANS), en vue d'attirer des donneurs de sang bénévoles et spontanés pour assurer la disponibilité de cette matière tout au long de l'année".

D'après les données de l'ANS, les services des Centres de transfusion sanguine, au nombre de 227 centres répartis à travers le pays ont collecté, en 2018, plus de 604.00 poches de sang.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.